Mettre fin au colonialisme et à l'oppression des peuples autochtones

Le colonialisme, le génocide, les traumatismes intergénérationnels, la pauvreté intergénérationnelle et les obstacles permanents à l'éducation, à l'emploi et à la santé ont fait en sorte que les peuples autochtones continuent d'être surreprésentés dans le système de protection de la jeunesse, dans les prisons et dans les refuges pour sans-abri. Ils font face à des niveaux disproportionnés de maladies respiratoires, de problèmes de santé mentale, de toxicomanie et de malnutrition. La vérité, la réconciliation et la justice avec et pour les peuples et les collectivités des Premières nations, des Métis et des Inuits exigent une action directe pour éliminer les structures du colonialisme actuel.

Le Parti vert du Canada affirme que toutes les communautés des Premières nations, des Métis et des Inuits ont le droit de déterminer leurs propres membres, de gouverner selon les structures de gouvernance traditionnelles, d'exercer leur souveraineté sur leurs territoires traditionnels, de pratiquer leurs cultures et traditions, de parler, de conserver et de réclamer leur langue et de participer pleinement à l'orientation de toutes les décisions juridiques et politiques concernant leur mode de vie. Les Verts affirment en outre que les peuples autochtones ont le droit d'accéder à une éducation, à des soins de santé, à un emploi et à d'autres services de qualité et adaptés à leur culture pour atteindre un niveau de vie sain.

Par conséquent, conformément aux recommandations formulées au sein de la Commission royale sur les peuples autochtones (CRPA), le Parti vert du Canada appuiera les Premières nations, les Métis et les Inuits dans la reconstruction, la définition et la déclaration volontaire de leur propre citoyenneté. Nous appuierons les peuples autochtones et nous suivrons leur exemple dans la mise en œuvre de leurs propres stratégies de reconstruction des nations autochtones et des mesures visant à leur redonner leur statut de nation autochtone. Nous appuierons les mesures visant à promouvoir la revitalisation culturelle et les processus de guérison. Nous aiderons les peuples autochtones à parvenir à un consensus sur la composition de base de leur nation autochtone ainsi que sur les structures et les processus politiques mis en place par les communautés individuelles et par les groupes de communautés qui peuvent partager leur identité nationale.

La justice autochtone exige également l'élimination des vestiges de l'oppression et du colonialisme. Les Verts se sont engagés à mettre fin aux dispositions de la Loi sur les Indiens. Cette tâche monumentale exige que nous travaillions en partenariat avec les Premières nations pour mettre fin à cette oppression.

48 % des enfants placés en famille d'accueil sont autochtones. 1 détenu sous responsabilité fédérale sur 4 est autochtone. 37 % des logements dans les réserves des Premières nations ont besoin de réparations majeures. 52 % des Inuits vivant dans l'Inuit Nunangat déclarent souffrir d'insécurité alimentaire

Pendant ce temps, le rythme des négociations des traités reste honteusement lent, il n'y a pas eu de résolution concernant les milliers de femmes autochtones disparues et assassinées et le gouvernement continue de négliger les quelque 100 communautés autochtones qui n'ont pas accès à l'eau potable.

Les députés verts s’engagent à

  • Établir une nouvelle relation avec les peuples autochtones.
  • Consulter les peuples autochtones pour déterminer quand et où abroger la Loi sur les Indiens. Entre-temps, nous établirons des lignes directrices claires en matière d'autonomie gouvernementale qui permettront aux peuples autochtones d'établir leur territoire et leurs systèmes de gouvernance et de se retirer de la Loi sur les Indiens.
  • Se conformer pleinement à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, mettre en œuvre les appels à l'action de la Commission Vérité et Réconciliation et les appels de la Commission d'enquête sur les femmes autochtones disparues et assassinées.
  • Tel que décrit dans la section Démocratie, créer un organisme de politique et de gouvernance inclusif - le Conseil des gouvernements du Canada. Les peuples autochtones auront un siège à la table des négociations en tant que partenaires égaux avec les structures gouvernementales coloniales - fédérales, provinciales et municipales - pour élaborer des objectifs communs et des politiques nationales. Le leadership autochtone est essentiel à la réalisation des objectifs climatiques de Mission possible - Le plan d'action climatique du Parti vert.
  • Il y a eu 174 avis concernant la qualité de l'eau potable dans les collectivités des Premières nations en mai 2018 seulement. Pour commencer à corriger ce déséquilibre, il faut investir dans l'infrastructure des Premières nations afin d'assurer l'accès à une eau potable propre.
  • Veiller à ce que toutes les négociations sur les traités et les revendications territoriales respectent et honorent la souveraineté et les titres inhérents des peuples autochtones.
  • Supprimer le plafond de financement de deux pour cent pour l'éducation postsecondaire autochtone.

Adopter une véritable justice et réconciliation

Ajoutez votre nom.