Déclaration du Parti vert à l’occasion du Jour de deuil national

Déclaration du Parti vert à l’occasion du Jour de deuil national

Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada, fait la déclaration suivante à l’occasion du 25e Jour de deuil national.

« Le 28 avril, nous nous rappelons ceux qui ont perdu la vie ou ont été blessés au travail. On entend peu parler des quelque 1 000 Canadiens qui meurent chaque année à la suite d’accidents sur les lieux de travail ni des centaines de milliers d’autres qui subissent des blessures ou des maladies relatives aux accidents du travail. Trop souvent, ces décès passent inaperçus. Nos pensées et nos prières d’aujourd’hui vont à ces travailleurs et à leurs êtres chers, dont ceux endeuillés par un suicide.  

En ce jour, je me joins au Congrès du travail du Canada pour relancer l’appel au bannissement national de l’amiante. L’exposition à l’amiante est la première cause de décès reliés au travail au Canada; elle tue 2 000 personnes chaque année. Le Canada résiste aux resserrements des contrôles sur l’amiante depuis trop longtemps. Nos travailleurs sont toujours en péril. Nous devons bannir tous les produits de l’amiante du Canada immédiatement.   

De même, les pompiers sont chaque jour exposés aux substances cancérigènes des produits de construction, de même que du mobilier, non seulement l’amiante, mais des produits chimiques inefficaces et dangereux utilisés dans les retardateurs de flammes. Le Canada devrait suivre la foulée de nombreuses compétences américaines et bannir ces substances cancérigènes afin de protéger les pompiers. »