Yorkton—Melville

Valerie Brooks, mère de trois merveilleux humains, a récemment élu domicile à Saltcoats, en Saskatchewan, avec son mari des 30 dernières années, Darryn Brooks, et son chien Otter. Née et élevée à Hudson Bay, en Saskatchewan dans une famille d'agriculteurs, elle a vécu et voyagé dans de nombreuses régions du Canada. Valerie a travaillé comme enseignante et administratrice au cours des 20 dernières années. 

Sa formation la plus récente ; la recherche et la rédaction d'une thèse intitulée "Treaty Education and Reconciliation : Things Non-Indigenous People should know (but don't) about Treaty 4," lui a appris la nécessité de vivre en équilibre avec la nature, avec les autres et avec soi-même. Elle en est venue à comprendre l'importance du territoire visé par le Traité no 4 et ce que cela signifie d'être une personne visée par ledit Traité. 

Valerie croit qu'il incombe aux représentants élus et aux organes directeurs de comprendre la nature interdépendante du monde, de gouverner dans un esprit d'inclusion et d'interconnexion, et qu'un environnement sain favorise la croissance économique. 

Elle pense que travailler avec des points de vue opposés est le meilleur moyen de trouver des solutions à des problèmes complexes et d'assurer un avenir durable pour tous. Ayant le sens de la communauté, elle fait actuellement du bénévolat auprès de la section de Yorkton d'Habitat pour l'humanité, où elle aime mettre en valeur le précieux travail de l'organisation sur les médias sociaux.