Selkirk—Interlake—Eastman

Wayne James habite dans la région de Beauséjour et cultive la terre sur laquelle il a grandi, tout comme son père et son grand-père avant lui. À partir de 1999, Wayne commence à convertir la ferme à la production biologique après avoir eu une révélation sur les dommages causés par les produits chimiques agricoles sur la terre qui lui avait tant donné ainsi qu'à sa famille.

En 1977, Wayne obtient un baccalauréat de l'Université de Winnipeg en théâtre. Par la suite, il  commence à travailler chez CKX TV Brandon en tant que réalisateur de studio, producteur et scénariste, et finalement en tant que producteur indépendant. Plus tard dans sa vie, Wayne  devient instructeur professionnel d'auto-école et travaille avec un certain nombre d'organisations et de corps policiers. Il écrit et interprète cinq spectacles pour le Winnipeg Fringe dans lesquels il explore des questions politiques et sociales importantes pour lui.

Son intérêt pour la politique est aussi profond que son intérêt pour la terre. Wayne croit fermement en la social-démocratie comme une énergie dynamique vivante que l'esprit humain a la capacité de guider et de façonner. Comme il l'a noté, « notre première responsabilité n'est pas envers l'économie, mais envers les générations à venir. » Compte tenu de l'époque dans laquelle nous vivons, des changements climatiques et de la toxicification de l'air, du sol et de l'eau, cette vérité n'a jamais été aussi pertinente pour lui.

Wayne est impliqué avec le Sandy-Saultreaux Spiritual Centre. Il croit que la période de réconciliation que nous devons amorcer ne doit pas s’effectuer uniquement entre le Canada et ses peuples des Premières nations, mais entre tous les Canadiens et les terres que nous habitons.

Wayne s'inspire des paroles de Leon Shenandoah des Six Nations de la Confédération iroquoise : « Il s’agit de notre époque et de nos responsabilités. Tout être humain a le devoir sacré de protéger la terre d'où vient toute vie. Pour ce faire, nous devons reconnaître l'ennemi...nous-mêmes. » Wayne sait que nous pouvons tous en faire davantage pour réduire notre impact sur la terre tout en continuant à bâtir des collectivités prospères.

Wayne s'est également présenté comme candidat du Parti vert du Canada lors de l'élection fédérale de 2015. Il a hâte de rencontrer encore plus de sympathisants lors de l’élection à venir.