Investir dans l'économie verte

De nombreuses industries canadiennes vertes sont déjà présentes; de l'écotourisme à l'énergie renouvelable, de la pêche aux vins fins, l'infrastructure verte contribue à la croissance économique et à des collectivités plus prospères. Les emplois verts font croître la classe moyenne du Canada et renforcent sa compétitivité à l'échelle mondiale.

Pourtant, les Libéraux et les Conservateurs opposent à tort notre environnement à notre économie. Ils continuent d'insister pour que notre avenir soit lié aux industries extractives, qui non seulement épuisent et détruisent nos ressources naturelles, mais nous mettent également à la merci de l'instabilité d’un marché mondial qui connaît des hauts et des bas. Les combustibles fossiles sont dangereux et coûteux à extraire, à transporter et à subventionner. Les travailleurs canadiens méritent de meilleures options.

Le Canada dépense 3,3 milliards de dollars en subventions pour les combustibles fossiles. C'est suffisant pour éduquer 260 000 étudiants, fournir un lit d'hôpital pour 16 millions de jours ou garder 330 000 travailleurs.

Il est temps de moderniser notre économie. Nous devons élargir notre champ d'action et investir dans les industries vertes qui créent des emplois fiables sur le long terme. Nous avons besoin d'investissements nationaux qui répondent aux besoins de nos villes en matière d'infrastructure, qui favorisent une croissance intelligente et qui stimulent les travailleurs canadiens.

Pour développer une économie verte durable et prospère, voici nos priorités :

  • Créer un Fonds des générations afin d'investir dans la formation écologique pour les métiers, les programmes d'apprentissage et les établissements d'enseignement.
  • Créer des investissements d'infrastructure nationaux dans la production d'énergie renouvelable et efficace, la mise à niveau numérique, la fabrication de technologies propres et l'écotourisme.
  • Inciter les propriétaires à convertir leurs appareils électroménagers en solutions éconergétiques au moyen d'un crédit d'impôt élargi pour la rénovation domiciliaire.
  • Investir dans nos industries du tourisme, qui représentent une part plus importante de notre PIB que l'industrie minière, les télécommunications et l'industrie alimentaire.
  • Le Fonds a appuyé l'agriculture, les marchés de producteurs, les petites fermes et les petits producteurs ainsi que les vignobles et les microbrasseries que les Canadiens adorent.
  • Établir des programmes de formation des travailleurs verts qui présentent aux travailleurs du secteur des combustibles fossiles les industries de l'énergie renouvelable.