Le Parti vert du Canada condamne le crédit proposé de taxe sur le carbone pour les grands émetteurs de gaz à effet de serre

Le Parti vert du Canada condamne le crédit proposé de taxe sur le carbone pour les grands émetteurs de gaz à effet de serre

(OTTAWA) — Le Parti vert du Canada est très inquiet du fait que le gouvernement libéral affaiblit le système national de tarification du carbone en proposant d’accorder des crédits aux plus importants émetteurs de gaz à effet de serre du Canada.

« Diminuer la responsabilité des plus grands pollueurs est tout simplement irresponsable, a affirmé Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands. Le Cadre pancanadien, négocié avec les provinces et territoires par le gouvernement fédéral, est déjà faible. On ne sait pas exactement comment ce cadre permettra d'atteindre la cible du gouvernement Harper, que les Libéraux ont maintenant adoptée. À elle seule, cette cible est trop faible pour honorer nos engagements pris à Paris. Le gouvernement fédéral ne peut pas se permettre de perdre une seule tonne de réductions d’émissions.

« Les plus récentes données d’Environnement Canada démontrent que près de 40 % des émissions de gaz à effet de serre du Canada proviennent de seulement 563 activités individuelles – principalement des centrales électriques, des raffineries et des cimenteries. Ils devraient assumer leur juste part et contribuer à l’atteinte de nos engagements visant à réduire les GES et à maintenir à moins de 1,5 degré Celsius la hausse de la température mondiale moyenne, comme promis à Paris, a renchéri Madame May. Sauf que ces grands pollueurs situés dans des provinces qui ont refusé de se doter de leur propre taxe sur le carbone profiteront d’un tarif spécial établi selon un mécanisme de tarification complexe basé sur l’intensité énergétique et les émissions moyennes de l’industrie. »

« Des centaines de millions de dollars en subventions fédérales sont encore accordés chaque année à l’industrie des combustibles fossiles – que nos gouvernements successifs avaient promis d’éliminer à partir de 2009. Déjà, le gouvernement Trudeau ne tient pas sa promesse faite aux Canadiens, a ajouté Richard Zurawski, météorologue et critique du Parti vert sur le climat. Cette nouvelle proposition d’accorder des crédits de taxe sur le carbone aux plus grands pollueurs est, encore une fois, une occasion ratée par ce gouvernement de faire preuve de véritable leadership dans la lutte contre les changements climatiques. »

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, communiquez avec :

Debra Eindiguer
m: (613) 240-8921
debra.eindiguer@partivert.ca