Déclaration à l’occasion du triste anniversaire du bombardement d’Hiroshima et Nagasaki

Déclaration à l’occasion du triste anniversaire du bombardement d’Hiroshima et Nagasaki

(OTTAWA) - Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands, a fait la déclaration suivante :

« Il y a 72 ans, le champignon atomique s’est élevé aujourd’hui au-dessus d’Hiroshima, et de Nagasaki trois jours plus tard. Ces bombes ont causé la mort de dizaines de milliers de personnes innocentes à Hiroshima et à Nagasaki – cela ne doit plus jamais se reproduire.

Le chemin de la paix ne se trouve pas dans la destruction mutuelle garantie, mais dans l’interdiction mondiale des armes nucléaires. Le Canada doit se joindre au groupe de plus de cent pays qui ont déjà négocié un accord pour l’interdiction de la bombe nucléaire. Comme Albert Einstein a dit : la fission de l'atome a tout changé, sauf nos modes de pensée, et nous glissons vers une catastrophe sans précédent. C’est maintenant le moment de changer nos modes de pensée. C’est le temps de mettre fin à la menace d’une guerre nucléaire, une fois pour toutes. »

-30- 

Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, communiquez avec :

Dan Palmer
Attaché de presse | Press Secretary
cellulaire : (613) 614 4916
dan.palmer@partivert.ca