Le Parti vert félicite l’Université Laval pour son engagement de retirer ses investissements du secteur des énergies fossiles et encourage les autres universités à faire de même

Le Parti vert félicite l’Université Laval pour son engagement de retirer ses investissements du secteur des énergies fossiles et encourage les autres universités à faire de même

(OTTAWA) – Le Parti vert du Canada se réjouit de la décision de l’Université Laval de s’engager à retirer ses placements du secteur des énergies fossiles, et invite les universités canadiennes, les caisses de retraite et les autres investisseurs institutionnels à lui emboîter le pas.

« L’Université Laval est la première université canadienne à se responsabiliser  en déplaçant ses fonds de dotation des énergies fossiles à d’autres types de placements, comme les énergies renouvelables, a déclaré Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands. Pourtant, dans les campus de toutes les régions du Canada, les associations d'étudiants et de professeurs réclament des gestes concrets pour le climat et incitent leurs conseils d'université à retirer leurs investissements des énergies fossiles. Cette mesure pacifique nous aide à nous engager plus rapidement dans un avenir d’énergie propre. »

Richard Zurawski, porte-parole du Parti vert du Canada en matière de climat, s’est réjoui  en affirmant ceci : «Nous entendons  parler des épisodes répétés de chaleur  extrême en Australie, de températures record dans l'Arctique et de la fonte et de la rupture des glaces en Antarctique. Nous sommes contents de constater que l'atténuation des changements climatiques compte des partisans. Pour certains d’entre nous,il est évident que nous pouvons freiner la hausse constante du thermostat mondial. Bravo à l’Université Laval pour son engagement à retirer ses placements du secteur des énergies fossiles. Elle envoie ainsi un message clair que nos gestes peuvent exercer un impact.

«  Le moyen le plus sûr d'atténuer le réchauffement est de faire mal au portefeuille des intérêts du secteur des énergies fossiles en se débarrassant des actions de ce secteur tout en investissant dans des énergies vertes axées sur l’avenir », a conclu M. Zurawski.

D’autres entités se sont engagées à se départir de leurs placements dans les énergies fossiles, dont le Rockefeller Brothers Fund, le Norwegian Sovereign Wealth Fund, l’Association médicale canadienne, le Conseil des Canadiens, l’Université de Glasgow, l’Université d’Hawaii et les municipalités de Madison, au Wisconsin, Oakland, en Californie, Minneapolis, au Minnesota et Oslo, en Norvège. Une liste plus complète est accessible ici.

- 30 -

Pour obtenir de plus amples informations ou pour obtenir une entrevue, communiquez avec

Robin Marty, attaché de presse
Parti Vert du Canada
514.652.3669
robin.marty@greenparty.ca