Daniel Green

M. Green travaille depuis maintenant  plus de 30 ans sur la problématique des substances toxiques dans l'environnement. Son travail consiste à faire de la vulgarisation scientifique dans le domaine de l'écotoxicologie et gérer des programmes de sensibilisation et d'information du public.

Ses interventions sur la problématique de la contamination de l'environnement l'ont amené à travailler avec diverses associations environnementales et de citoyen aux prises avec des problèmes de contamination dans leurs milieux. Au cours des années,il a pu établir une capacité pour comprendre une problématique scientifique complexe en écotoxicologie et la rendre accessible pour le grand public.

Durant les années 1980 à 2000, M. Green dirigea  la Société pour vaincre la pollution (SVP), qui fut fondée en 1970.  La SVP est l'un des plus anciens groupes environnementaux du Canada. Durant sa période chez la SVP, M. Green est intervenu dans presque tous grands dossiers traitant des questions la contamination du milieu affectant la province de Québec et le Canada et il a été présent dans presque tous les débats visant la gestion des substances toxiques au pays.

Vers la fin des années 80, début de la période caractérisée par un désengagement du gouvernement fédéral et des provinces dans le domaine de la protection de l'environnement, M. Green s'est donné le défi de trouver des moyens concrets pour suppléer à la réduction des efforts de surveillance environnementale dans le domaine des substances toxiques. Ainsi, depuis 15 ans, il fait la promotion de divers programmes visant à permettre aux membres du  public général de connaître par eux même les niveaux de contamination de leur environnement local par certaines substances toxiques et pathogènes. Ceci est fait par l'instauration de programme communautaire d'échantillonnage de la faune, du sol, des sédiments et l'eau de surface et souterraine suivi par des analyses dans  des laboratoires accrédités.

M. Green  intervient publiquement au niveau communautaire, auprès des médias et devant les tribunaux pour défendre le droit des citoyens à un environnement sain. Actuellement, les domaines d'activité de M. Green portent sur la réduction de la contamination des cours d’eau par les substances toxiques et par les micro-organismes pathogènes; la réhabilitation des sites de déchets dangereux; la surveillance d'incinérateurs de déchets dangereux; les polluants atmosphériques toxiques; la prévention et la réhabilitation des déversements de pétrole.

Depuis 2000, M. Green agit comme consultant auprès du Club Sierra du Canada, de la SVP, de la Coalition Eau Secours, Fondation Rivières, Nature Québec,  Parcs Canada et divers municipalités canadiennes  et il continue d'agir au nom de la SVP à titre de co-président.

M. Green a reçu une formation universitaire en sciences biologiques et en science de l'environnement.