Thana Boonlert

Biographie

Thana est actuellement le PDG de l'EDA de Calgary-Centre. Il était également le Candidat du Parti Vert du Centre de Calgary au cours de l'élection fédérale de 2015. Ses antécédents en génie de l'environnement et sa participation dans la communauté lui ont permis d'avoir une réputation positive en Alberta. En tant que professionnel jeune et ambitieux, il cherche souvent à combiner ses compétences techniques et sociales en élargissant son réseau et en apprenant de nouvelles façons de communiquer les questions délicats. Il est diplômé du programme Next Up Climate Leadership et est actuellement inscrit au programme locale de leadership Next Up. Sa participation lui a donné les outils et la compréhension en examinant les problèmes en utilisant une variété perception.

En outre, Thana est un ambassadeur de l'Association canadienne de l'énergie géothermique, le directeur de la durabilité pour son association communautaire, un ancien candidat pour le Parti vert de l'Alberta. Née au Québec et élevée à Ottawa, Thana maintient encore l'abilité de parler couramment dans les deux langues officielles et thaïlandaise. Le réseau de Thana s'étend au-delà des domaines politiques et environnementaux.

Il est photographe indépendant à Calgary, il est souvent trouvé à faire du bénévolat chez les sans-abris et est également une voie active et photographe de mode à Calgary. Il envisage d'utiliser ses compétences et expériences dans la construction communautaire pour élargir la présence du Parti Vert en Alberta et partager les messages verts.

Le Conseil fédéral a pour mission de surveiller la gouvernance, les orientations stratégiques et les finances de notre parti. Qu’est-ce que cela signifie à vos yeux?

Le Conseil fédéral joue un rôle important dans le choix de la direction à prendre pour faire progresser le parti. Il assume des responsabilités importantes comme celle de surveiller les dépenses du parti et de déterminer les approches à adopter pour trouver de nouveaux donateurs. Le Conseil fédéral a également pour tâche de façonner l’image du parti en établissant des bases et un cadre de travail soutenant la sensibilisation et la mobilisation du public, ainsi que le marketing, tout en fournissant aux membres du parti des règles de gouvernance structurées et pertinentes. Le Conseil fédéral est l’épine dorsale qui soutient le fonctionnement du PVC et il est essentiel que les candidats voulant y être élus possèdent les compétences, la vision et l’enthousiasme nécessaires pour servir les membres du parti. 

Pourriez-vous nous communiquer votre vision de l’avenir du PVC?

Je crois sincèrement que beaucoup de Canadiens aimeraient voir plus de députés verts au Parlement. Cependant, ils souhaitent soutenir un parti bien structuré, professionnel, novateur et encourageant la diversité. Ma vision pour le PVC est celle d’un parti fondé sur une grande pluralité culturelle, suscitant l’intérêt de Canadiens de tous revenus, fortement représenté par la jeunesse, déterminé à lutter contre l’oppression, transparent, prêt à rendre des comptes, et qui a le courage de faire ce qui doit être fait.  L’avenir du Parti vert dépend de la présence de solides ACÉ partout au pays, ce qui implique qu’elles soient soutenues fermement par la permanence du parti, qui devra leur fournir la formation et les outils nécessaires à leur organisation. Il reste peu de temps avant la prochaine élection. Les verts doivent commencer à se mobiliser et à faire appel à leurs alliés pour retenir davantage l’attention des médias dans le but d’augmenter le nombre de nos partisans.  Le succès futur du PVC dépend d’un Conseil fédéral solide et diversifié, communiquant efficacement avec les ACÉ de partout au pays et élaborant sans cesse des stratégies de mobilisation et de sensibilisation.