Ajout du terme « économique » aux valeurs écologiques dans la Constitution

Code:
G16-C014
Party Unit:
Members of the Party
Type de résolution:
Constitutionnel
Resolution Status:
Adopted, pending ratification
Resolution Timing:
In Advance
Submission Date:
Dimanche, mai 15, 2016
Auteur:
Joe Foster

Préambule

ATTENDU QUE les facteurs sociaux, économiques et environnementaux doivent être intégrés au développement et au développement durable;

ATTENDU QUE la Charte des Verts mondiaux stipule le terme « économique », mais que les valeurs susmentionnées du PVC ne le stipulent pas;

Dispositif

IL EST RÉSOLU le terme « économique » soit ajouté à l’ARTICLE 3.1 afin que celui-ci s’énonce comme suit :

« 3.1 Améliorer l’efficacité du mouvement vert international, dont l’objectif est la création d’une société verte, en fournissant une structure sociale, économique et politique évolutive qui respecte, inclut et appuie les valeurs écologiques et qui offre une voix au mouvement vert en général. »

Commanditaires:
Andy Park, Burt Folkins, Colin Griffiths, Colin Old, Cyrille Giraud, Danny Polifroni, Don Scott, Erich Jacoby-Hawkins, Frances Coates, Ian Soutar, Johan Hamels, Kay Foster, Marcus Madsen, Mario Leclerc, Mark MacKenzie, Norbert d'Costa, Sharon Danley, Stacey Leadbetter, Stephan Kliestch, Suzanne Lacourcière

Contexte

Cette proposition harmonise notre Constitution à la Charte des Verts mondiaux. Il est nécessaire que le système économique fonctionne efficacement afin que nous
puissions réaliser les priorités sociales et environnementales essentielles à notre bien-être et à notre sécurité à long terme partout au monde. Comme le font valoir de
nombreux économistes de premier plan, un déséquilibre s’est produit dans nos priorités économiques au cours des dernières décennies, de sorte qu’à l’heure actuelle, un petit nombre monopolise la plupart des richesses mondiales et, par le fait même, le pouvoir politique. À long terme, une telle situation ne sert les intérêts de personne. Selon les estimations, il y a 220 millions de migrants dans le monde, ce qui ne peut que semer de l’instabilité à l’échelle internationale. Nous devons presser pour obtenir des modifications économiques garantes de plus grandes égalité et sécurité dans toutes les régions du monde.

Code

G16-C014

Type de résolution

Constitutionnel

Auteur

Joe Foster

Préambule

ATTENDU QUE les facteurs sociaux, économiques et environnementaux doivent être intégrés au développement et au développement durable;

ATTENDU QUE la Charte des Verts mondiaux stipule le terme « économique », mais que les valeurs susmentionnées du PVC ne le stipulent pas;

Dispositif

IL EST RÉSOLU le terme « économique » soit ajouté à l’ARTICLE 3.1 afin que celui-ci s’énonce comme suit :

« 3.1 Améliorer l’efficacité du mouvement vert international, dont l’objectif est la création d’une société verte, en fournissant une structure sociale, économique et politique évolutive qui respecte, inclut et appuie les valeurs écologiques et qui offre une voix au mouvement vert en général. »

Commanditaires

Andy Park, Burt Folkins, Colin Griffiths, Colin Old, Cyrille Giraud, Danny Polifroni, Don Scott, Erich Jacoby-Hawkins, Frances Coates, Ian Soutar, Johan Hamels, Kay Foster, Marcus Madsen, Mario Leclerc, Mark MacKenzie, Norbert d'Costa, Sharon Danley, Stacey Leadbetter, Stephan Kliestch, Suzanne Lacourcière

Contexte

Cette proposition harmonise notre Constitution à la Charte des Verts mondiaux. Il est nécessaire que le système économique fonctionne efficacement afin que nous
puissions réaliser les priorités sociales et environnementales essentielles à notre bien-être et à notre sécurité à long terme partout au monde. Comme le font valoir de
nombreux économistes de premier plan, un déséquilibre s’est produit dans nos priorités économiques au cours des dernières décennies, de sorte qu’à l’heure actuelle, un petit nombre monopolise la plupart des richesses mondiales et, par le fait même, le pouvoir politique. À long terme, une telle situation ne sert les intérêts de personne. Selon les estimations, il y a 220 millions de migrants dans le monde, ce qui ne peut que semer de l’instabilité à l’échelle internationale. Nous devons presser pour obtenir des modifications économiques garantes de plus grandes égalité et sécurité dans toutes les régions du monde.