Blogue de campagne - Jour 5

Blogue de campagne - Jour 5

Elizabeth May

J’écris d’un vol de Toronto à destination de Thunder Bay où je passerai la journée à faire campagne avec le député vert et chef adjoint Bruce Hyer. J’imaginais que lors de cette campagne électorale de 2015, j’écrirais un blogue par jour, mais cette semaine n’a pas été une semaine comme les autres. Et voilà donc ma première occasion d’écrire.

Nous avons eu un succès monstre de notre appel de dernière minute pour que les militants se rassemblent à 6 h 30 dimanche matin à Sidney C.-B. pour le lancement de la campagne. Plus de deux cents personnes ont convergé!  (Ce n’est pas une estimation de foule. Nous avons compté.) Les candidats et candidates verts qui sont venus au lancement ont ébloui la foule avec d’excellents discours jusqu’à mon discours en direct devant les médias partout au Canada. (Claire Martin, Lynne Quarmby, Glenn Sollitt, Frances Litman, Wes Regan, Lisa Barrett, Ken Melamed et Brenda Sayers – de même qu’Adam Olsen, le chef par intérim des verts de la C.-B. et le député provincial vert Andrew Weaver).  

Nous nous sentions euphoriques de ce lancement positif et dynamique, surtout du fait que les autres chefs avaient des activités déterminées à l’avance sans aucun militant près d’eux. Justin Trudeau avait un lancement plus tard durant la journée à Vancouver et il avait des candidats à cet endroit, mais comme c’est le cas habituellement, ils étaient seulement en arrière-plan du chef. Au cas où vous auriez visionné notre lancement sur un site Web des médias, vous deviez vous demander pourquoi nous étions si heureux que nous nous sommes mis à danser et à sauter. Les orateurs ont entonné une nouvelle chanson en provenance de Chilliwack sur les élections. Take Back this Country (reprenons ce pays). Vous pouvez écouter la chanson sur la vidéo prise par les bénévoles du parti, mais les médias nationaux ne l’ont pas rendu accessible.

Je suis arrivée en retard à la messe, lors du premier chant, et suis partie avant le chant final pour attraper mon hydravion nolisé pour assister à la parade de la fierté gaie de Vancouver. Quelle activité fantastique et joyeuse! Les verts présents étaient très nombreux!  

Et puis de retour à l’île de Vancouver et à Victoria pour l’une des activités phares de l’été, la Symphony Splash!

La préparation au débat a dominé mon emploi du temps de la semaine. Et hier soir, il y a eu le débat. 

J’ai eu beaucoup de plaisir à participer à ce débat, mettant de côté toute frustration du mieux que je le pouvais de ne pas pouvoir avoir plus de temps de parole pour expliquer nos politiques et mettre de l’avant les plus évidentes. Quelle soirée! Mais les commentateurs ont été généreux dans leurs éloges. Je suis sûre que plus de gens prendront plus au sérieux le Parti vert.

J’étais particulièrement contente du commentaire en ligne d’un blogue sur les affaires canadiennes qui a dit que j’étais celle qui avait la meilleure compréhension des questions économiques que les autres chefs. J’étais contente qu’il y ait autant de commentateurs – Michael Harris, Michael Den Tendt, Andrew Coyne, Don Martin et bien d’autres (sans mentionner les électeurs sur les médias sociaux) – qui ont affirmé avec force qu’aucun débat national des chefs ne devrait avoir lieu sans les verts.

Je terminerai avec le bilan actuel sur les débats :

Débats nationaux des chefs télévisés :

Je suis invitée aux débats nationaux des chefs des radiodiffuseurs (les débats traditionnels, organisés et diffusés par CBC, Radio-Canada, CTV et Global)

Mais... Stephen Harper a refusé d’y participer. Consternant. Et d’une certaine façon encore plus consternant que les médias nationaux aient à peine mentionné qu’il s’agit ni plus ni moins d’une gifle en plein visage des Canadiens et Canadiennes.

À la suite de cette annonce, tous les autres partis ont rencontré les radiodiffuseurs et nous nous sommes entendus pour faire pression sur Stephen Harper en laissant un podium vacant pour lui durant les débats. Ils sont prévus pour le 7 et le 8 octobre, respectivement en anglais et en français. J’étais sûre et certaine que plus la date approcherait, plus Stephen Harper réaliserait qu’il ne peut tout simplement PAS laisser un podium vacant ce qui permettrait aux chefs de l’opposition de faire des buts dans un filet où il n’y a pas de gardien. Cependant, les radiodiffuseurs sont dans l’incertitude parce que Tom Mulcair a décidé de se retirer.

Débats privés

Les conservateurs ont annoncé que Stephen Harper participera à cinq débats. Le premier avait lieu hier soir (Macleans). Un autre doit encore être approuvé par les conservateurs. Il en reste trois que les conservateurs ont approuvés. Certains de ces débats ont été acceptés par Mulcair et Trudeau. Mais Tom Mulcair semble encore ici vouloir se retirer. Le Parti vert n’est pas invité à aucun de ces débats.

Calcul rapide : le débat Globe and Mail sur l’économie aura lieu à Calgary. Accepté par Harper, Mulcair et Trudeau – malgré le fait que Mulcair semble vouloir se retirer de ce débat en disant qu’il avait pris un engagement de principe.