Transports verts

Le Canada est le seul pays du G7 qui n’a aucune stratégie nationale des transports.

Plus de 80 % des Canadiens vivent aujourd’hui dans des zones urbaines, et cette croissance rapide a entraîné un étalement urbain, un engorgement croissant et une pollution nocive.

Moyens de transport - les chiffres

  • 82 % des navetteurs canadiens se rendent au travail en voiture
  • Comparé à 12 % qui empruntent les transports publics et 6 % qui s’y rendent à pied ou à vélo
  • Jusqu’à 30 % – c’est la réduction de l’empreinte de carbone qui découle de la transition vers les transports publics des navetteurs
  • Près de 7 000 $ – économies moyennes annuelles pour une famille qui emprunte les transports publics
  • Plus de 60 minutes – les navetteurs de Toronto, Montréal et Vancouver passent en moyenne plus d’une heure par jour à transiter lors de leurs allers-retours au travail
  • 71% des émissions mondiales de C02 sont causés par les usagers de la route
  • 2% des émissions mondiales de C02 sont causés par les compagnies ferroviaires
  • 240 G$ au cours des 25 prochaines années – l’avantage économique dont le Canada profiterait en investissant dans les transports publics, les trains de banlieue et le transport ferroviaire interurbain

Engagement des députés verts

  • Réinvestir dans notre transport ferroviaire national, construire plus de wagons ferroviaires au Canada, augmenter la vitesse des trains, adopter progressivement les trains à grande vitesse si possible et créer des transports verts et des couloirs d’infrastructures énergétiques dans les principales régions  
  • Accroître les fonds fédéraux actuels afin de stimuler un réinvestissement massif dans les transports publics, l’infrastructure pédestre, cycliste et de covoiturage dans toutes les villes canadiennes  
  • Financer les projets de « cités vertes », garantir que les fonds ne servent pas à favoriser l’étalement urbain mais plutôt à réduire l’étalement et les émissions de GES, à préserver l’électricité et l’eau, à accroître la densification et à étendre les transports en commun