Déclaration du Parti vert du Canada à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance 2017

Déclaration du Parti vert du Canada à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance 2017

(OTTAWA) – Le Parti vert du Canada a fait la déclaration suivante afin de souligner la Journée mondiale de l’enfance :

« Je suis profondément préoccupée par le bien-être de millions d’enfants à travers le monde, qu’ils soient des enfants autochtones du Canada vivant dans des conditions lamentables ou des petits rohingyas aux prises avec des problèmes de malnutrition potentiellement mortels dans les camps de réfugiés. C’est la responsabilité du gouvernement canadien et d'autres gouvernements à travers dans le monde de faire tout en leur pouvoir pour protéger les droits des enfants », a dit Elizabeth May, députée de Saanich-Gulf Islands et cheffe du Parti vert du Canada.
 
« En tant que fière Canadienne et défenseure des droits de la personne, je me sens particulièrement interpellée dans les cas où notre gouvernement peut avoir une véritable influence sur le redressement d’injustices. Je suis scandalisée par le sous-financement discriminatoire des services aux enfants des Premières Nations dans l’ensemble des réserves du Canada. Je suis également perturbée par le nombre disproportionnellement élevé d’enfants autochtones retirés de leurs familles et placés en familles d’accueil.
 
« Comme le démontrent les rapports sur les droits de la personne, les enfants palestiniens vivant sous occupation militaire et qui ont été enlevés de leurs familles – souvent de manière violente, sous la menace d'une arme et en pleine nuit – ont besoin que notre gouvernement intervienne immédiatement. Compte tenu de l’amitié et des relations commerciales étroites entre le Canada et Israël, le gouvernement libéral a le devoir de défendre les enfants palestiniens. Les abus grandement documentés qui sont vécus par ces enfants sont un affront à nos valeurs les plus chères.

« Il est tragique aussi de voir les conditions de vie des enfants rohingyas dans cette crise humanitaire, où des dizaines de milliers souffrent de malnutrition sévère. Le nettoyage ethnique qui se produit dans l’état de Rakhine traumatise et déplace les enfants rohingyas et leurs familles, en plus de menacer leur survie. La communauté internationale doit prendre au sérieux son obligation de faire respecter les droits de la personne à travers le monde, car souvent ce sont les enfants qui sont les plus grandes victimes de la violence militaire.

« Le Canada a un rôle central à jouer dans la protection des droits des enfants, que ce soit ici ou dans d’autres pays. Nous pouvons certainement devenir des leaders mondiaux pour les droits des enfants, mais les discours doivent toujours être appuyés par des gestes concrets », a conclu Mme May.

-30-
 
Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, communiquez avec :

Robin Marty, attaché de presse
Parti Vert du Canada
514.652.3669
robin.marty@greenparty.ca