Déclaration pour souligner le Jour de deuil national

Déclaration pour souligner le Jour de deuil national

Ottawa — Elizabeth May, chef du Parti vert du Canada (députée de Saanich―Gulf Islands), fait la déclaration suivante pour souligner le Jour de deuil national.

« Chaque année le 28 avril, les drapeaux de la colline du Parlement sont mis en berne alors que les Canadiens pleurent la mort des travailleurs en ce Jour de deuil national, un jour de commémoration qui rend hommage aux travailleurs tués, blessés ou affligés en raison d’accidents du travail. C’est également le jour où nous renouvelons notre engagement de promouvoir la santé et la sécurité au travail, de même que la prévention de futurs accidents mortels.

En 2004, des années de démarches soutenues de la part des familles touchées par la catastrophe de la mine Westray ont donné lieu aux dispositions du Code criminel qui tiennent les employeurs responsables lorsque des travailleurs sont blessés ou tués au travail. Nous accueillons avec satisfaction l’engagement que le premier ministre a renouvelé hier de faire en sorte que cette loi soit effectivement mise en œuvre et que les employeurs négligents soient tenus responsables. Nous soulignons également le 25e anniversaire de la catastrophe Westray le 9 mai de cette année.

L’exposition à l’amiante est la cause numéro un des décès reliés au travail au Canada, elle qui tue 2 000 personnes chaque année. Je continuerai à presser le gouvernement de tenir sa promesse de bannir la fabrication, l’importation, l’exportation et l’utilisation de l’amiante au Canada d’ici 2018.

En appuis à Mme May, Daniel Green, chef adjoint du Parti, rappelle qu’en 2016 au Québec, au moins 137 personnes sont mortes de maladies reliées au travail, la plupart causées par l’exposition à l’amiante

Aujourd’hui, nos pensées et nos prières accompagnent tous ceux qui ont perdu la vie, qui ont été blessés, rendus handicapés ou malades en raison de leur travail. »

― 30 ―