Leeds—Grenville—Thousand Islands et Rideau Lakes

Lorraine Rekmans défend les questions d'environnement et de justice sociale de par son travail auprès des médias et des organisations non gouvernementales. Forte d'une formation en journalisme, Lorraine possède une vaste expérience de l'élaboration de politiques, du gouvernement, de l'industrie, des affaires publiques et des communautés autochtones. Ancienne directrice générale de l'Association nationale de foresterie autochtone, elle a passé la majeure partie de sa carrière dans le secteur sans but lucratif.
 
Lorraine joue un rôle déterminant dans un certain nombre d'initiatives de développement des ressources naturelles dans le Nord ontarien avant de s'établir dans l'Est ontarien en 2001. Elle participe à la mise sur pied d'entreprises forestières locales et au développement de la première coopérative de commercialisation forestière appartenant à des Autochtones au Canada. Elle soutient et préconise l'utilisation durable des ressources naturelles par l'organisation, la recherche, la rédaction, la défense des droits et les conférences régionales et nationales.
 
En tant qu'ancienne directrice générale de l'Association nationale de foresterie autochtone (ANFA), Lorraine a travaillé sur les politiques forestières nationales et internationales. Elle a coprésidé un dialogue international sur la foresterie au Forum des Nations Unies sur les forêts et a aidé à organiser le Congrès forestier mondial à Québec. Lorraine a contribué à la rédaction d'un certain nombre de déclarations internationales, dont la Déclaration des peuples autochtones sur la foresterie, qui a été présentée au Congrès forestier mondial en 2003.
 
Lorraine est la récipiendaire du prix Rosalie Bertell de l'Institut international de préoccupation pour la santé publique, qui lui a été décerné pour services exceptionnels dans le domaine de la santé environnementale.
 
Lorraine est actuellement porte-parole en matière d'affaires autochtones au sein du Cabinet fantôme du Parti vert et a été deux fois candidate fédérale pour le Parti dans Algoma-Manitoulin-Kapuskasing. Elle partage son temps entre ses fonctions à Ottawa, son travail dans son entreprise familiale à Kemptville et son travail à titre de présidente du Grenville Centre for Social Studies.
 
Lorraine se consacre à équilibrer ses rôles d'avocate, de mère, d'épouse et de grand-mère. Elle est d'origine algonquine.