4.9 Mettre fin à la lutte antidrogue

En 2008, selon le Conseil du Trésor, le Canada a consacré 61,3 millions de dollars à la lutte contre les drogues illicites; ces fonds furent presque tous affectés à l’application de la loi. La majeure partie de cet argent est allé à la « guerre » contre le cannabis (marijuana). L’interdiction de la marijuana engendre d’autres coûts prohibitifs pas nécessairement chiffrables comme la criminalisation des jeunes et l’augmentation du crime organisé. L’interdiction, qui dure depuis plusieurs dizaines d’années, est un échec total et n’a pas permis de réduire l’usage de drogues au Canada.

Suite à l’analyse des recommandations formulées par le Comité spécial du Sénat sur les drogues illicites (2002) et des exemples de stratégies utilisées par certains pays européens, le Parti vert du Canada est parvenu à la conclusion que le moment est venu de légaliser l’usage de la marijuana chez les adultes. En outre, les verts estiment que la toxicomanie devrait être traitée davantage comme un problème de santé qu’une infraction criminelle.

Les députés verts :

  • Légaliseront la marijuana en supprimant la marijuana de la liste des drogues.

  • Créeront un cadre de réglementation pour sécuriser la production de la marijuana par de petits producteurs indépendants.

  • Établiront un taux d’imposition pour la marijuana similaire à celui sur le tabac.

  • Établiront la vente de marijuana à usage thérapeutique et médical ou à usage personnel aux adultes par l’entremise de points de vente autorisés.

  • Sensibiliseront le public sur les dangers pour la santé de la marijuana et du tabac.

  • Entreprendront une consultation publique sur la décriminalisation des drogues illicites, examinant les coûts élevés des opérations d’application de la loi.

  • Fourniront du financement additionnel aux sites d’injection supervisés, aux centres de traitement et aux centres de réhabilitation des toxicomanes.