5.12 Iran

Les changements apportés par les récentes élections en Iran ont été salués avec un optimisme poli aux États-Unis et par d’autres nations, alors que le gouvernement Harper considère toujours les intentions de l’Iran hostiles et peu honnêtes. Le Canada est de plus en plus isolé au moment où le reste de la planète tente de rétablir des liens avec l’Iran. Les effets inévitables de l’attitude canadienne seront la perte de liens politiques, économiques et culturels avec ce pays.

Il est plus que temps que l’Iran s’engage à la transparence pour préciser que ses intentions à propos du nucléaire sont entièrement pacifiques. Le temps nous dira si l’entente historique du secrétaire américain, John Kerry, avec l’Iran se maintiendra. Dans l’intérêt d’une paix durable dans cette région, le Canada devrait appuyer cette entente.

La longue histoire des ingérences extérieures et les rejets répétés aux offres de dialogue provenant d'anciens dirigeants modérés et, plus que tout, le recours à la fausse doctrine de « l'axe du mal » ont grandement contribué aux récentes menaces faites aux droits de la personne et à la démocratie en Iran. La corruption et la fausse rhétorique utilisée par une partie de la classe dirigeante creusent un gouffre entre le gouvernement et le peuple iranien.

Il faut s'engager à collaborer avec la société iranienne civile hautement scolarisée et à lui apporter un soutien actif. Cet engagement doit s'accompagner d'un effort pour amorcer un dialogue avec les représentants du gouvernement. Aucune stabilité à long terme du Moyen-Orient ne pourra être obtenue si l'Iran reste isolé. Même si les véritables changements ne doivent provenir que du peuple iranien lui-même, les pays comme le Canada doivent indiquer clairement qu'ils comprennent les problèmes auxquels ce peuple est confronté et qu'ils sont prêts à accompagner pacifiquement le peuple iranien dans sa démarche. À cet égard, il est primordial de ne plus répéter les erreurs qui ont été commises dans un passé récent.

La négligence et la mauvaise gestion dont ont souffert l'économie et l'environnement iraniens jouent un rôle important dans les tensions que connaît ce pays. L'Iran doit faire face à une désertification grandissante et à l'érosion de ses sols qui menacent son agriculture et ses ressources en eau. La corruption présumée qui a cours dans ce pays et les soupçons que nourrissent un grand nombre d’Iraniennes et d’Iraniens quant à la sécurité du programme nucléaire de leur pays ne sont pas sans amplifier les problèmes économiques et environnementaux que connaît l'Iran. À cet égard, le Parti vert reconnaît et soutient le travail colossal que les femmes iraniennes accomplissent à la tête du mouvement environnemental de ce pays.

Le Parti vert dénonce le développement et la possession de toutes les armes nucléaires, quel que soit le pays impliqué. Nous croyons que la dépendance des pays envers le pétrole et l'énergie nucléaire contribue de façon importante aux conflits militaires qui affligent la planète. La sécurité mondiale passe uniquement par la paix, la démocratie et la véritable diplomatie.

Les députés verts :

  • Renoueront avec l'Iran dans le cadre de nouvelles démarches diplomatiques qui supposeraient une réelle reconnaissance de l'histoire de la région et des politiques internes de ce pays.

  • Favoriseront la création de programmes de coopération qui offrent aux membres de la société civile iranienne, notamment des avocates et des avocats, des juristes, des juges, des ingénieures et des ingénieurs civils, des environnementalistes et des membres d'autres professions, de créer des liens directs avec leurs pairs au Canada.

  • Soutiendront les demandes provenant du peuple iranien dans leur quête visant à renforcer le processus démocratique iranien par le biais de moyens politiques.

  • Dénonceront toutes les violations faites aux droits de la personne et les procès où l'on soupçonne le recours à la torture et à la brutalité policière pour obtenir de faux aveux et de fausses dénonciations.

  • Soutiendront le mouvement écologique en Iran en travaillant avec le gouvernement iranien et d'autres pays à l'élaboration de projets conjoints avec l’Iran visant à résoudre les problèmes que posent les menaces à l'environnement qui s'intensifient dans ce pays.

  • Exigeront l'entière collaboration du gouvernement iranien en ce qui a trait aux inspections et aux demandes de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) concernant le programme nucléaire iranien.

  • Offriront toute l'aide nécessaire sur le plan diplomatique afin de faciliter l'ouverture d'un dialogue entre l'Iran et ses voisins, qui permettra de diminuer les tensions et contribuera à l'instauration du climat de paix et de stabilité tant souhaité par les habitants de toute la région.