5.11 Iran

L'histoire de l'ingérence extérieure et le rejet répété des offres de dialogue formulées par les anciens dirigeants modérés, en particulier la fausse doctrine de l'"axe du mal", ont grandement contribué à une menace continue contre la démocratie réelle et les droits de l'homme en Iran. De même, la corruption et la rhétorique fallacieuse employée par certains dirigeants iraniens creusent le fossé entre le gouvernement et le peuple iranien.

La société civile iranienne hautement éduquée devrait être soutenue par un engagement actif et coopératif accompagné d'ouvertures publiques du dialogue avec le gouvernement. Il ne peut y avoir de stabilité à long terme au Moyen-Orient si l'Iran est continuellement isolé. Un véritable changement doit venir du peuple iranien qui, à son tour, doit recevoir le signal clair que des pays comme le Canada non seulement comprennent cela, mais sont prêts à agir dans une direction pacifique et coopérative. Il est impératif que les erreurs des dernières décennies ne se répètent pas.

L'économie et l'environnement iraniens ont beaucoup souffert de négligence et de mauvaise gestion, ce qui joue un rôle important dans la lutte interne entre le gouvernement et le peuple dans son ensemble. L'Iran est confronté à une désertification et à une érosion des sols croissantes, hypothéquant les ressources en eau et les ressources agricoles à l'avenir. La corruption suspectée et les soupçons de nombreux Iraniens concernant la sécurité du programme nucléaire iranien amplifient ce dilemme économique et environnemental. Le Parti Vert reconnaît et soutient l'énorme travail des femmes iraniennes qui dirigent le mouvement environnemental iranien.

Le Parti vert dénonce le développement et la possession de toutes les armes nucléaires, quel que soit le pays impliqué. Nous croyons que la dépendance des pays envers le pétrole et l'énergie nucléaire contribue de façon importante aux conflits militaires qui affligent la planète. La sécurité mondiale passe uniquement par la paix, la démocratie et la véritable diplomatie.

Les députés verts :

  • Renoueront avec l'Iran dans le cadre de nouvelles démarches diplomatiques qui supposeraient une réelle reconnaissance de l'histoire de la région et des politiques internes de ce pays.

  • Favoriseront la création de programmes de coopération qui offrent aux membres de la société civile iranienne, notamment des avocates et des avocats, des juristes, des juges, des ingénieures et des ingénieurs civils, des environnementalistes et des membres d'autres professions, de créer des liens directs avec leurs pairs au Canada.

  • Soutiendront les demandes provenant du peuple iranien dans leur quête visant à renforcer le processus démocratique iranien par le biais de moyens politiques.

  • Dénonceront toutes les violations faites aux droits de la personne et les procès où l'on soupçonne le recours à la torture et à la brutalité policière pour obtenir de faux aveux et de fausses dénonciations.

  • Soutiendront le mouvement écologique en Iran en travaillant avec le gouvernement iranien et d'autres pays à l'élaboration de projets conjoints avec l’Iran visant à résoudre les problèmes que posent les menaces à l'environnement qui s'intensifient dans ce pays.

  • Exigeront l'entière collaboration du gouvernement iranien en ce qui a trait aux inspections et aux demandes de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) concernant le programme nucléaire iranien.

  • Offriront toute l'aide nécessaire sur le plan diplomatique afin de faciliter l'ouverture d'un dialogue entre l'Iran et ses voisins, qui permettra de diminuer les tensions et contribuera à l'instauration du climat de paix et de stabilité tant souhaité par les habitants de toute la région.