1.9 Logiciels libres

À mesure que les composantes informatiques deviennent plus performantes, il est important que les logiciels puissent être modifiés par les personnes qui les achètent et les utilisent. Les logiciels libres se développent en parallèle des logiciels privés. Règle générale, les logiciels libres sont offerts gratuitement ou pour un coût minime, ce qui les rend très populaires dans les pays en développement. Un logiciel libre peut être exécuté, étudié et adapté, redistribué et amélioré avec peu ou pas de restrictions. Les entreprises sont libres d’adapter le logiciel à leurs propres besoins.

En vertu du modèle de gestion du logiciel libre, les vendeurs peuvent exiger des droits pour la distribution et offrir un soutien technique et un service de personnalisation de logiciel payant. Les logiciels libres permettent aux utilisateurs de collaborer en vue d’améliorer et de rendre plus précis les programmes qu’ils utilisent. Le logiciel libre est un bien collectif plutôt qu’un bien privé.

Le Parti vert soutient les objectifs et les idéaux liés aux logiciels libres et croit que la concurrence du Canada à l’échelle internationale dans le domaine de la technologie de l’information (TI) sera grandement améliorée par l’adoption de politiques efficaces en faveur des logiciels libres.

Les députés verts :

  • Feront en sorte que tous les nouveaux logiciels développés pour ou par le gouvernement respectent les normes ouvertes, et favoriseront et soutiendront une transition nationale vers les logiciels libres pour tous les principaux systèmes informatiques du gouvernement. Cela permettra de renforcer la sécurité et la solidité de l’infrastructure des TI du Canada, de réduire les frais d’administration et de réglementation, et de renforcer les compétences locales dans le domaine des TI.

  • Soutiendront la transition vers les logiciels libres dans l’ensemble du système d’éducation.