1.1.1 Réduisons le gaspillage : justice sociale améliorée et prospérité réelle

Les verts sont bien déterminés à améliorer notre bien-être collectif. Les verts reconnaissent que nous avons besoin de nouveaux indicateurs pour établir l’état de santé et de bien-être de notre société. Les verts savent que la notion de croissance économique sans fin est une illusion extrêmement dangereuse. Nous pouvons faire bien plus avec bien moins. Le principe directeur fondamental de la stratégie économique verte consiste à améliorer le bien-être en éliminant le gaspillage. Le gaspillage est solidement ancré dans notre société. Nous gaspillons des matières premières, nous gaspillons l’eau et nous gaspillons l’énergie. En fait, plus de la moitié de toute l’énergie utilisée par les Canadiens est gaspillée. La politique économique du Parti vert vise à améliorer l’efficacité des ressources et l’utilisation de l’énergie d’un facteur de quatre.

Dans leur livre fondamental, Facteur quatre, Ernst von Weizsacker, Amory B. Lovins et L. Hunter Lovins concluent comme suit :

« La quantité de richesse extraite d’une unité de ressources naturelles peut quadrupler. En d’autres termes, nous avons les capacités de faire deux fois mieux avec deux fois moins. »

Les ouvrages dans ce domaine abondent et sont appuyés par d’innombrables faits. Les améliorations liées à la productivité du travail ont soutenu la période de croissance économique qui a suivi la Seconde Guerre mondiale. Nous devons à présent répéter cet exercice afin d’améliorer la productivité des ressources et l’utilisation de l’énergie.