2.1.1 Politique énergétique et politique sur les changements climatiques

La première étape pour faire face aux défis interdépendants que sont le climat et l’énergie est d’avoir une politique nationale. Le gouvernement fédéral du Canada doit s’engager sur un mode constructif et respectueux envers les autres ordres de gouvernement (provincial, territorial, municipal et auprès des Premières Nations) à mettre en place une série globale d’objectifs de politiques.

Le Canada est le seul pays industrialisé qui n’a pas de politique énergétique. Nous sommes aussi le seul pays à ne pas avoir de politique sur les changements climatiques. Nous avons besoin des deux depuis dix ans déjà. Mais voilà dix ans, de nombreuses provinces, particulièrement l’Alberta, ont rejeté toute discussion sur une politique nationale sur l’énergie. L’héritage de la mauvaise volonté du PEN de Pierre Trudeau a fait en sorte que les politiciens ont depuis peur d’utiliser les mots « énergie » et « national » dans la même phrase.

Les députés verts encourageront l’établissement de buts nationaux.

Nous croyons qu’une stratégie nationale sur l’énergie peut prioriser les buts suivants dans un cadre compatible et mutuellement complémentaire :

  • Assurer la sécurité énergétique du Canada.

  • Faire la promotion d’emplois à valeur ajoutée de toutes les sources d’énergie.

  • Diversifier nos sources énergétiques pour améliorer notre potentiel exceptionnel en énergies renouvelables (notamment les énergies solaire, éolienne, marémotrice, géothermique et hydro-électrique au fil de l’eau).

  • Maximiser la productivité énergétique (c’est-à-dire améliorer radicalement l’efficacité énergétique).

  • Faire la transition pour éliminer notre dépendance aux combustibles fossiles en incluant un plan d’action solide sur le climat dans notre politique énergétique.

The following sections detail what the federal government can do.