2.1.8 Industrie

Alors que le récit médiatique sur le changement climatique tend à se concentrer sur l'idée que nous sommes tous responsables de la crise climatique à travers des milliers d'actions individuelles, la vérité est que les grandes exploitations industrielles polluent de manière beaucoup plus importante.  Chercher les gros pollueurs est facile.  Visitez le site Web d'Environnement Canada pour les "Grands émetteurs finaux (GEF)" et vous les trouverez cartographiés et décrits.  Les chiffres les plus récents datent de 2015. Plus de 37 % des GES du Canada proviennent de 563 exploitations individuelles. Il s'agit en très grande majorité de centrales électriques, de raffineries et de cimenteries.

Les grands émetteurs finaux seront assujettis à la taxe sur les émissions carboniques ainsi qu’aux politiques sur les plafonds et les échanges décrites plus haut. Tous les bâtiments industriels seront admissibles à des incitatifs pour améliorer leur rendement énergétique, comme décrit plus haut, en plus d’être sécuritaire. L’utilisation des hydrocarbures halogénés produisant des gaz à effet de serre – comme les CFC, les hydrocarbures fluorés, les PFC et l’hexafluorure de souffre – sera graduellement éliminée entre 2016 et 2025. Une aide fédérale sera offerte pour la R. et D. afin de développer des produits de rechange non toxiques et respectueux de l’atmosphère. Un groupe de travail sur l’oxyde de diazote sera formé pour recommander des moyens de réduction des émissions de N2O du Canada de l’ordre de 85 pour cent d’ici 2025.

Toutes les subventions et tous les prêts accordés à l’industrie par le gouvernement fédéral seront assujettis à des clauses conditionnelles sur les émissions de carbone élaborées en vue d’orienter toute l’industrie et la fabrication vers une production et des pratiques à 100 pour cent durable. Les hypermarchés ou grandes surfaces de vente au détail, qui dépendent de clients qui s’y rendent en voiture, seront invités à instaurer des frais de stationnement, en plus de faciliter l’accès par le biais de transports en commun et d’offrir la livraison des marchandises à domicile grâce à des clauses conditionnelles sur les émissions de carbone signées conjointement avec les municipalités qui cherchent à obtenir des fonds fédéraux.

Des lois seront adoptées pour exiger que tous les produits manufacturés, y compris les véhicules, soient conçus pour être facilement démontés, réutilisés ou recyclés, et qu’ils contiennent 90 pour cent de matières recyclées d’ici 2030 (à l'instar de l’Allemagne).

Des lois seront adoptées pour exiger que tous les points de vente d’appareils électroménagers et d’équipement acceptent de recevoir, aux fins de réparation ou de recyclage, les produits endommagés et en fin de cycle de vie utile qu’ils ont vendu. L’industrie recevra un soutien pour la mise en place d’un système de dépôt national et de systèmes de recyclage et de gestion par des tiers pour les aider à s’acquitter de cette obligation (à l'instar de la loi sur le recyclage de l’Allemagne).