"Les libéraux utilisent une nouvelle foi une tactique de Harper, affirme Elizabeth May

"Les libéraux utilisent une nouvelle foi une tactique de Harper, affirme Elizabeth May

OTTAWA -- La chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May (députée de Saanich-Gulf Islands), dénonce la loi de retour au travail du gouvernement libéral pour les travailleurs de Postes Canada et encourage le Groupe des sénateurs indépendants, maintenant majoritaire, à exercer son indépendance et à rejeter le projet de loi C-89.

"En 2015, les libéraux ont fait campagne pour rétablir la démocratie canadienne après les dommages causés par les Conservateurs de Stephen Harper, stipule Mme May, mais ils continuent d’emprunter d'autres tactiques dans le manuel de l’ancien Premier ministre. La loi de retour au travail représente un affront pour les syndicats et pour relations de travail au Canada en général. Je veux que les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) sachent qu'ils ont tout mon appui."

Le Parti vert du Canada comprend que des décennies de preuves montrent qu'une société dotée d’un mouvement syndical fort est en meilleure santé, affiche moins de disparités de revenus et jouit d’une classe moyenne plus forte. Les Verts croient au droit des travailleurs de s'organiser ainsi qu’à la libre négociation collective. Il faut considérer les droits du travail comme des droits de la personne.

"Les sénateurs indépendants ont l'occasion de renverser ce projet de loi maladroit. Les relations de travail entre une société d'État et ses membres devraient être exemplaires et servir de modèle au secteur privé. Si le Sénat ne l'annule pas, il envoie un signal au milieu des affaires et aux investisseurs étrangers stipulant que les relations de travail et la primauté du droit au Canada peuvent être bafouées."

###

Pour de plus amples renseignements ou pour prendre rendez-vous pour une entrevue, communiquez avec :

Rod Leggett
Attaché de presse
613-562-4916 x206
rod.leggett@greenparty.ca