Un jour important pour la démocratie : Elizabeth May présente un projet de loi visant à abaisser l'âge du droit de vote à 16 ans

Un jour important pour la démocratie : Elizabeth May présente un projet de loi visant à abaisser l'âge du droit de vote à 16 ans

(OTTAWA) – « L’avenir de la démocratie appartient à la prochaine génération », a déclaré Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands, au moment d’annoncer son intention de présenter un projet de loi visant à abaisser l’âge du droit de vote à 16 ans. Son projet de loi d’initiative parlementaire visant à modifier la Loi électorale du Canada pour que l’âge du droit de vote passe de 18 à 16 ans sera déposé à la Chambre des Communes aujourd’hui.

« Mes collègues de l’Île-du-Prince-Édouard, du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique ont déposé de tels projets de loi. En fait, en 2018, c’était la troisième fois qu'Andrew Weaver déposait un projet de loi en ce sens en Colombie-Britannique, a mentionné Mme May. Les partis verts partout au pays comprennent que l’avenir de la démocratie appartient à la prochaine génération. C’est la raison pour laquelle nous devons abaisser l’âge du droit de vote le plus rapidement possible. »

La recherche démontre que l’habitude de voter et l’engagement politique perdurent lorsqu’ils apparaissent à un jeune âge. « Si vous n’avez pas encore voté à l’âge de 20 ans, vous risquez de ne jamais vous intéresser à la politique, a mentionné Mme May. Par contre, si vous êtes inscrit sur la liste électorale dès l’âge de 16 ou 17 ans, il y a de bonnes chances que vous allez voter toute votre vie. »

« L’engagement politique ne se résume pas uniquement à aller voter. C’est aussi briguer les suffrages, travailler à un bureau de scrutin, et s’engager à l’échelle communautaire locale. Il y a plusieurs façons d’accomplir son devoir citoyen, et il n’est jamais trop tôt pour commencer à acquérir les compétences voulues pour le faire. Voter n’est que la première étape de l’exercice. » Les jeunes de 16 ans ont le droit de vote en Écosse, en Argentine, en Autriche et au Brésil, tous des pays qui enregistrent des taux de participation plus élevés.

En solidarité avec le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon, de l’Île-du-Prince-Édouard, Peter Bevan-Baker, et de la Colombie-Britannique, Andrew Weaver, Elizabeth May et le Parti vert du Canada continuent de travailler à l’instauration d’une démocratie inclusive, au sein de laquelle les voix des jeunes sont entendues et prises en compte.

###
Pour plus d’information ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Rod Leggett
Attaché de presse
rod.leggett@partivert.ca
613-562-4916, poste 206