Captivité des baleines : Andrews Scheer doit rappeler à l’ordre les sénateurs conservateurs

Captivité des baleines : Andrews Scheer doit rappeler à l’ordre les sénateurs conservateurs

(OTTAWA) – Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada, appelle le chef conservateur Andrew Scheer à s’opposer aux sénateurs de son parti pour qu’ils cessent de faire obstruction au projet de loi visant à éliminer progressivement la captivité des baleines et des dauphins.

« Les délais procéduraux retardant l’adoption du projet de loi, imputables aux sénateurs conservateurs, déçoit des dizaines de milliers de Canadiens et donne une piètre image du caucus conservateur », a affirmé Mme May dans une lettre adressée au chef conservateur.

Mme May faisait référence à une série de manœuvres ayant permis de bloquer le projet de loi au Sénat depuis sa présentation il y a plus de deux ans, en décembre 2015. Le projet de loi S-203, Loi visant à mettre fin à la captivité des baleines et des dauphins, qui a pour objectif l’élimination progressive de la captivité des baleines, dauphins, marsouins et autres cétacés, a été déposé originalement par le sénateur Wilfred Moore, maintenant à la retraite.  Il est dorénavant parrainé par le sénateur Murray Sinclair.

Dans sa lettre à M. Scheer, Mme May a mis en lumière les tactiques employées par les sénateurs conservateurs pour paralyser l’adoption du projet de loi, incluant une procédure inusitée, l’amendement de renvoi, et une tentative de couler le projet de loi discrètement, à l’insu du public, en juin dernier.  Le plus récent stratagème utilisé par les conservateurs consistait à faire en sorte que le projet de loi ne puisse franchir l’étape de la dernière lecture au Sénat, malgré le fait qu’il a été amendé par le comité sénatorial des pêches et des océans.

Selon Mme May, qui soutient fortement le projet de loi, la stratégie visant à contrecarrer son adoption constitue un véritable problème. Tout en applaudissant les changements effectués pour que le Sénat soit indépendant, elle déplore le comportement de certains sénateurs conservateurs qui fait écho à d’autres abus de procédure, notamment les efforts pour retarder le débat sur les droits des personnes transgenres, la modification de l’hymne national et la légalisation du cannabis.

« Que ce soit clair, ceux qui soutiennent l’élimination progressive de la captivité des baleines, des dauphins et des marsouins au Canada n’ont pas peur de perdre sur un vote démocratique. Mais on peut difficilement en dire autant des membres du caucus conservateur au Sénat, si on se fie à leurs efforts répétés pour enrayer le processus démocratique. »

###

Pour plus de renseignements ou obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

John Chenery
Directeur des communications
613 562-4916 poste 215 | john.chenery@partivert.ca