Journée mondiale de la liberté de la presse

Journée mondiale de la liberté de la presse

(OTTAWA) – Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands, a fait la déclaration suivante pour souligner la Journée mondiale de la liberté de la presse :

« Les médias indépendants ont un rôle crucial à jouer dans une démocratie saine, en veillant à ce que les élus soient tenus responsables et en augmentant la transparence.

Il est toujours alarmant de constater que les médias au Canada continuent d’appartenir qu’à une poignée de personnes. Pour la première fois cette année, le pays n’a pas figuré au palmarès des 20 meilleurs pays du Classement mondial de la liberté de la presse 2017 de Reporters sans frontières.

Ainsi, en seulement deux ans, le Canada a chuté de 14 échelons à cet index. La Charte des droits et libertés garantit la liberté de la presse. Nous avons toutefois été choqués cette année par les incidents où des journalistes réputés du Québec ont été mis sous surveillance policière et par les batailles juridiques qui visent à forcer les journalistes à divulguer leurs sources d’informations afin de s’en servir comme preuves. Ces attaques institutionnelles agressives contre le quatrième pilier de la démocratie doivent absolument être repoussées.

Aujourd’hui se veut également une occasion pour penser aux journalistes étrangers qui continuent de faire face à de la censure et à des affronts à leurs droits fondamentaux. C’est le moment aussi de se souvenir de ces journalistes qui ont perdu la vie ou la liberté dans la lutte contre l’oppression.

En cette Journée internationale de la liberté de la presse, engageons-nous de nouveau envers les principes qui font partie intégrante de notre démocratie et veillons à ce que plus un seul journaliste ne souffre pour son devoir », a conclu Madame May.

-30-

Pour obtenir de plus amples renseignements ou une entrevue, communiquez avec :

Dan Palmer
Attaché de presse
613.614.4916
dan.palmer@partivert.ca