Le Parlement européen donne le feu vert, mais la ratification de l’AECG sera longue

Le Parlement européen donne le feu vert, mais la ratification de l’AECG sera longue

(OTTAWA) – Le Parti vert du Canada constate que l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (AECG) exigera de nombreuses années avant d’être adopté et appliqué par les pays membres.

« En attente de la décision de la cour au Luxembourg, les éléments les plus controversés de l’AECG, comme le mécanisme d’arbitrage relatif aux investisseurs, doivent être entérinés par la totalité des 38 parlements nationaux et régionaux de l’Union européenne, a expliqué Elizabeth May, cheffe du Parti vert du Canada et députée de Saanich-Gulf Islands. Ce processus prendra des années. Vraisemblablement, les Pays-Bas tiendront un référendum sur la question, sans compter que plusieurs régions de la Belgique considèrent que l’AECG constitue une menace pour leur industrie laitière. Le premier ministre Trudeau ne devrait pas trop rapidement vanter l’AECG comme étant une réussite quand il reste encore de nombreux obstacles importants. »

Paul Manly, porte-parole en matière de Commerce international pour le Parti vert du Canada, a affirmé : « L’AECG devra être modifié considérablement, sans quoi il faudra le mettre de côté. Cet accord boiteux comporte des dispositions investisseur-État antidémocratiques qui ont déjà coûté des millions aux contribuables canadiens en règlements favorables aux entreprises. La menace de ces règlements empêche les États d’agir pour mettre en œuvre de bonnes politiques pour protéger les consommateurs et l’environnement. »

Jean Rousseau, critique en matière d’agroforesterie a déclaré : « Encore une fois, le gouvernement canadien, libéral cette fois-ci, laisse tomber les producteurs et transformateurs agroalimentaires. Avec le vote favorable au traité de libre-échange (AÉCG) avec l'Union européenne au parlement européen aujourd'hui, le Canada va en payer le prix en perdant encore un peu plus de sa souveraineté alimentaire et va nuire à d'importants acteurs économiques de ce secteur d'activité patrimoniale! 

M. Rousseau ajoute : “C’est le début de l'insécurité pour nos producteurs et transformateurs agricoles et agroalimentaires. »

-30-

Pour obtenir de plus amples informations ou pour obtenir une entrevue, communiquez avec

Robin Marty, attaché de presse
Parti Vert du Canada
514.652.3669
robin.marty@greenparty.ca

m: (613) 614-4916