Les Canadiens se sont rassemblés d'un océan à l'autre pour demander à Trudeau d'honorer sa promesse de réforme électorale

Les Canadiens se sont rassemblés d'un océan à l'autre pour demander à Trudeau d'honorer sa promesse de réforme électorale

Les Canadiens se sont joints aux manifestations qui ont eu lieu dans des villes d'un océan à l'autre pour exiger que le premier ministre Justin Trudeau respecte sa promesse de réforme électorale.

Elizabeth May, leader du Parti vert du Canada (et députée de Saanich-Gulf Islands), a pris la parole lors du rassemblement à Victoria, en Colombie-Britannique, auquel ont participé des centaines de personnes. Des rassemblements ont eu lieu dans près de 30 villes, dont Vancouver, Whitehorse, Edmonton, Calgary, Winnipeg, Ottawa, Toronto, Montréal, Halifax, Wolfville, Saint John et St. John's.

Daniel Green, leader adjoint du PVC, et Joey Leckman, porte-parole du Québec pour le PVC, ont parlé à Montréal, tandis que Nira Dookeran, candidate à l'élection partielle d'Ottawa-Vanier, s'est exprimée sur les marches à l'extérieur du Parlement.

«D'un bout à l'autre du pays, les Canadiens ont envoyé un message clair à Justin Trudeau: si vous pensiez que vous pouviez rompre votre promesse et que personne ne s'en soucierait, vous vous trompiez. Les Canadiens ne cesseront pas d'exiger que vous respectiez votre promesse » , a déclaré Mme May.

«Le premier ministre s'est précipité pour rejeter ce que recommandait notre comité parlementaire, et nous avons rejeté le genre de représentation proportionnelle qui pourrait donner des sièges à des voix extrémistes. Le programme extrémiste de Harper n'a jamais été appuyé par plus d'un quart des Canadiens. Nous continuerons à mettre la pression sur les libéraux pour qu'ils tiennent leur promesse de mettre fin à la menace de fausses majorités et de s'assurer que chaque vote compte », a conclu Mme May.

La Journée nationale d'action sur la réforme électorale a été organisée par Fair Vote Canada et des citoyens engagés.