Aller à la rencontre des gens… comme de vrais pros


La sollicitation fait partie intégrante de toute campagne, que vous militiez en faveur d’un candidat à des élections ou en faveur d’un enjeu.

Rallier des appuis est l’une des activités les plus importantes et utiles que vous pouvez faire.  Rien ne se compare au pouvoir de persuasion du voisin qui parle à son voisin d’un sujet qui lui tient à cœur.

N'hésiter pas à consigner ces interactions afin de pouvoir constater le chemin parcouru. Il convient également de saisir ces informations dans GVote. Ces renseignements vous aideront beaucoup durant la prochaine campagne électorale lorsque vous chercherez des sympathisants où des espaces pour y installer des affiches. Ils permettront également d'analyser le développement du soutien à la représentation proportionnelle dans l'ensemble du pays. Envoyez un courriel à soutien@partivert.ca ou téléphonez au 1 800 868-3447 pour plus de détails.

Lors de vos rencontres, affichez votre sympathie ainsi que votre courtoisie. Offrez l'information sans vous lancez dans des explications trop techniques. Vous pouvez conseiller aux gens de visiter le site web du Parti vert du Canada pour trouver les informations qu'ils recherchent.

Envoyez chaque feuille de pétition remplie au Parti vert du Canada – l’adresse figure sur chaque feuille.

Distribution des tracts :

Vous pouvez aussi obtenir des appuis en distribuant des tracts – en particulier, si votre quartier ne se prête pas à la sollicitation porte-à-porte.

C'est aussi efficace dans les endroits publics achalandés (stations de métro et d'autobus, coins de rues).

Cette méthode a pour but de :

  • Déposer un feuillet ou un tract dans la main d'un passant

  • Lui donner l’occasion de converser ou de poser une question

  • Donner une bonne impression du PVC et de la représentation proportionnelle

Conseils :

  • Choisissez un emplacement offrant beaucoup d’espace où l’on vous verra facilement. Souriez, regardez les gens dans les yeux et posez des questions directs pour  interpeler les passants. Exemples

    • « Pensez-vous que les dernières élections fédérales ont été injustes? »

    • « Savez-vous que notre système électoral fonctionne mal? »

    • « Aimeriez-vous que notre gouvernement du Canada ait plus de comptes à rendre? »

  • Jumelez un nouveau bénévole avec un autre plus habitué à distribuer des tracts.

  • Affichez une politesse irréprochable en tout temps. Certains opposants à la représentation proportionnelle s'arrêteront pour vous parler. Vous devez respectez leur opinion. Ne commencez pas à argumenter. Comme on se souvient plus facilement des mauvaises expériences que des bonnes, une telle personne pourrait développer une opposition obstinée à cet enjeu important si la conservation tourne à l'argumentation

  • Ne consacrez pas trop de temps à des gens qui souhaitent un débat. Vous pourriez rater de bonnes chances d’échanger avec des gens plus réceptifs.

Autres conseils :

  1. Faites appel au sens de la démocratie de vos interlocuteurs – La représentation proportionnelle consiste à s’assurer que chaque vote compte. Elle permet à chaque Canadien d’avoir un impact direct sur les résultats électoraux, et donc sur la formation de notre gouvernement.

  2. Veillez à ce que votre message soit constant et positif – n'évoquez pas les faiblesses de la représentation proportionnelle – n’ayez crainte : ceux qui sont contre s'en chargeront. Tenez-vous en au message de base : ce mode de scrutin assure un gouvernement plus équitable, plus équilibré, plus imputable - et plus représentatif.

  3. Simplifiez – Les opposants à la réforme électorale tenteront de susciter la peur du changement à l'aide d'arguments émotifs et superficiels. Nous devons nous préparer à réagir en utilisant des arguments tout aussi émotifs. Généralement, les campagnes en faveur de la représentation proportionnelle qui cherchent à convaincre par la seule puissance des idées échouent.

  4. Soulignez que la représentation proportionnelle a fait ses preuves – De nombreuses démocraties prospères et stables ont adopté ce système (Norvège, Nouvelle-Zélande, Suède, etc.), et il faut constamment le rappeler.

  5. Pourquoi militez-vous? – Nous devons être sur la même longueur d’onde que les autres groupes qui militent pour une réforme (ou, du moins, susciter plus rapidement l’élan).   Au Royaume-Uni, l’une des principales raisons de l’échec du référendum sur la représentation proportionnelle a été le fractionnement de la « gauche » (le Parti libéral-démocrate, le Parti vert, le Parti national écossais et le Parti travailliste appuyaient des modes différents de scrutin proportionnel). D’où le bien-fondé du point 2 ci-dessus, soit que notre message doit être constant et positif. Autrement, les gens se demanderont pourquoi ils feraient confiance au PVC quand ses membres ne s’accordent même pas sur la solution qui s’impose.

  6. Ne vous laissez pas entraîner dans des débats compliqués – Une réforme électorale est un sujet complexe.   Personne ne vous demande d’en connaître tous les tenants et aboutissants.  Expliquez simplement que vous croyez qu'un mode de scrutin proportionnel est préférable en démocratie.  Les législateurs détermineront les détails exacts du fonctionnement d'un tel mode de scrutin. L’important est que faisiez ressortir les valeurs de base : l'équité, la juste représentation, l'égalité.

Prenez du plaisir dans le processus, et n'oubliez pas que vous pouvez nous écrire en tout temps. Nous pouvons vous aider, vous écouter et vous encourager.

Inscrivez-vous pour des mises à jour