Astuces sur Facebook

Selon une étude 2015 de Rorum Research, près de 60% des Canadiens utilisent le réseau social Facebook. Dans cette  logique, vous pouvez vous en servir afin de souligner l'importance de la réforme électorale.

Guide pratique — Pratiques exemplaires sur Facebook

Il n'existe aucune règle stricte dans les médias sociaux. Il s'agit d'exprimer un point de vue unique et de toucher les gens directement. À cet égard, certaines stratégies vous permettront d'optimiser vos chances de réussite.

  • La première étape consiste à choisir entre agir à partir d'une page de profil personnelle ou à partir d'une page politique. À titre d'exemple, les candidats à une élection publient généralement à l'aide de pages politiques sur laquelle ils affichent les éléments relatifs à leur campagne. Un page officielle permet le partagent de plusieurs éléments concentrés à un seul endroit.

  • Afin de vous vous assurer du succès d'un message sur Facebook, vous devez le rendre intéressant. Il importe d'éviter la prévisibilité. Dans cet esprit, vous pouviez varier le contenu publié, les sources utilisées, l'heure de publication des messages et les images partagées. Chaque message devrait proposer quelque chose d'unique afin de donner envie aux gens de le partager.

  • Vous devez prioriser le partage.  Il permet de diffuser vos messages à l'extérieur de votre cercle social restreint et vaut plus que de simples « J'aime ». C'est dans cette logique que le contenu intéressant de vos messages puise toute sa pertinence.

  • La meilleure façon de partager l’information est de partager les messages de tierces parties comme les histoires des médias. Ils fournissent une crédibilité au point de vue unique que vous voulez faire passer. Quand il s’agit de partager un message d’une autre page/individu non médiatique (ce que vous ne devriez pas faire trop souvent), assurez-vous d’ajouter votre propre légende accrocheuse. Donnez aux gens une raison de suivre VOTRE page, non la page dont vous partagez le message. Les meilleurs messages tendent à suivre ce processus, mais rappelez-vous, il n’y a pas de règles) :

    1. c’est un fait, comme énoncé par cette source fiable et indépendante d’information

    2. j’offre un point de vue unique relatif à ce fait.

Lorsque vous partagez une information, il importe de toujours vérifiez la crédibilité de sa source. Lors de la publication, n'hésitez pas à inclure une légende accrocheuse à la nouvelle afin d'inciter les gens à la consulter et à la partager à leur tour.

  • Vous devez tenir compte de votre public cible et de votre objectif. Voulez-vous conquérir un nouveau public? Voulez-vous renforcer certaines idées chez votre public actuel? Désirez-vous rallier des gens pour participer à une activité? Le message s'adresse-t-il à un public plus jeune? À un public féminin? Vous devez adapter le ton de votre message au public visé ainsi qu'au contexte de sa publication. Assurez-vous de tenir compte de ces objectif. Gardez également à l'esprit qu'il est déconseillé de consacrer trop de temps au même public si vous désirez convaincre un public nombreux et varié.

  • Très important : N'hésitez pas à prendre le temps de bien réviser votre message. Malgré le fait que les médias sociaux carburent assez rapidement, il faut vous assurer que votre message soit crédible et bien structuré. Vous pouvez également essayer d'anticiper les arguments d'opposition à votre publication afin de mieux l'expliciter et de la nuancer si nécessaire.

  • Essayez d'analyser la section des commentaires. Si tous les commentaires vous sont favorables, vous prêchez probablement des convertis, ce qui signifie que vous ne parvenez pas à atteindre un nouveau public. Avec le nouveau public vient le scepticisme, et avec lui viennent les saines critiques. N'hésitez pas à bloquer le contenu inapproprié (insultes, commentaires déplacés, etc.), mais n'ayez pas peur des critiques. Vous ne voulez pas qu'elles dominent la section des commentaires, mais leur présence demeure utile. Elles vont probablement mobiliser votre public le plus partisan et vous permettre de répondre. Évitez de commenter votre propre page. Si vous vous sentez obligé de répondre à un commentaire, procédez simplement, amicalement et avec professionnalisme. Ne répondez jamais une deuxième fois, en particulier à une critique. Des prises de bec sur Internet ne se terminent jamais bien, et la probabilité de changer l'opinion de quelqu’un sur Internet en répondant à un commentaire sur Facebook est d'à peu près zéro. En argumentant à outrance face à un commentaire, vous attirez une attention démesurée sur ce dernier. Facebook classe les commentaires sur une publication en s'appuyant sur le nombre de « J'aime » et sur les réponse qu'il génère.

Les médias sociaux n'apportent pas énormément en ce qui a trait aux collectes de fonds. Vous devriez plutôt les utiliser pour attirer de nouveaux membres et sympathisants. N'affichez ni les pétitions ni les demandes de dons provenant d'autres organismes. Votre public de médias sociaux se lassera très rapidement de demandes comme celles-là. Préservez-les pour vos pétitions ou pour vos appels directs à l'action.

Inscrivez-vous pour des mises à jour