Désigner au hasard les droits de vote aux membres pour un atelier du congrès seulement

Code:
G16-C018
Party Unit:
Members of the Party
Type de résolution:
Constitutionnel
Resolution Status:
Drafted
Resolution Timing:
In Advance
Submission Date:
Dimanche, mai 15, 2016
Auteur:
Stefan Klietsch

Préambule

ATTENDU QUE les ateliers du congrès représentent des points de convergence décisifs pour la réussite ou l’échec des résolutions qui y sont examinées, puisqu’une poignée de membres activistes peuvent y imposer efficacement leur veto ou approuver des politiques à l’égard desquelles des centaines de membres du Parti vert pourraient autrement faire preuve, respectivement, d’ouverture ou de fermeture;

ATTENDU QUE des groupes d’intérêt ou idéologiques minoritaires au sein du Parti ont la capacité de mobiliser leurs votes de façon disproportionnée aux ateliers comparativement à l’ensemble des membres, réduisant ainsi la possibilité de débattre et d’analyser de façon impartiale des politiques et des motions constitutionnelles aux ateliers au nom de l’assemblée plénière;

ATTENDU QUE, à chacun des congrès, tous les membres ont la possibilité de voter favorablement ou défavorablement à l’égard de chacune des motions de politiques ou
constitutionnelles durant l’assemblée plénière, mais que de se servir d’un atelier pour voter deux fois devrait être considéré comme un privilège, compte tenu de l’inégalité que cela représente par rapport aux membres qui ne sont présents à aucun atelier;

Dispositif

IL EST RÉSOLU que de nouvelles dispositions soient ajoutées au Règlement 4 (Assemblées générales) telles qu’énoncées ci-dessous :

4.4.2 Dans tous les cas où des motions sont réparties aux fins d’examen par voie de vote aux ateliers en vue de recommandations subséquentes à l’assemblée plénière, chaque membre votant sera affecté à un seul atelier au moyen d’un processus aléatoire de sélection des noms. La participation des membres aux ateliers désignés demeurera volontaire et la présence et les interventions aux ateliers non désignés seront permises, mais il sera interdit aux membres de voter à un atelier autre que celui auquel elles/ils ont été désignés.

4.4.3 L’interdiction de voter aux ateliers auxquels un/une membre donné(e) n’a pas été désigné(e) ne s’appliquera pas lorsque moins de dix pour cent (10 %) du quorum des membres voteraient autrement à un atelier donné.

Commanditaires:
Colin Griffiths, Carolyn Herbert, Saul Bottcher, Danny Polifroni, John Redins, Shawn Conroy, Alex Hill, Joe Foster, David Momotiuk, Ard Van Leuwen, Cyrille Giraud, Grant Penton, Johan Hammels, Kevin Labonte, Mark Mackenzie

Contexte

Lors de l’assemblée générale biennale de 2014 du Parti vert à Fredericton, le scientifique Thomas Duck de l’Université de Dalhousie a affirmé aux membres que l’élaboration de politiques en s’appuyant sur des faits exige que les personnes qui examinent des politiques avec lesquelles elles sont en désaccord mettent de côté leurs intuitions personnelles. Forcément, ce conseil reste lettre morte lorsque des membres aux vues similaires investissent un atelier de politiques de façon disproportionnée, sans avoir à aborder une question autrement que dans le but de « vaincre ». Par exemple, en discussion à l’atelier G14-P07, de nombreux membres ont fait connaître immédiatement leur intention de vote sans demander de réponse aux critiques du parrain de la motion, sachant que la majorité était déjà contre et n’avait pas à se donner la peine de s’engager dans un dialogue. À l’atelier G14-P08, le parti pris de confirmation de la majorité n’a fait aucun doute, étant donné l’ovation qui a été constamment réservée à un seul côté de l’argumentation À l’atelier G14-P26, le jugement à toute vapeur enregistré n’a pas été pris suffisamment au sérieux par l’assemblée plénière pour qu’il soit rejeté en tant que motion à débattre.

La présente motion tente de préserver un espace de débat pour des idées jouissant d’une base d’appui modeste que voudraient rejeter du revers de la main des personnes soucieuses d’abord de leurs propres intérêts, sans pour cela bloquer la présence et les témoignages de quiconque à des ateliers auxquels une personne n’a pas été affectée. Une répartition aléatoire des droits de vote aiderait à s’assurer qu’une majorité de membres votant à tout atelier n’a pas de conviction préétablie, de façon à améliorer la qualité et l’ouverture des débats sur des propositions controversées.

En réduisant le pouvoir exceptionnel des membres plus anciens du Parti d’organiser desréseaux solides de lobbyistes et d’investir des forums de débat avec leur base d'appui inconditionnelle, cette motion renforcerait également la démocratie au sein de la base du Parti vert.

L’exemption prévue à la règle de désignation au hasard se veut une protection contre toute restriction excessive des droits de vote aux ateliers.

Code

G16-C018

Type de résolution

Constitutionnel

Auteur

Stefan Klietsch

Préambule

ATTENDU QUE les ateliers du congrès représentent des points de convergence décisifs pour la réussite ou l’échec des résolutions qui y sont examinées, puisqu’une poignée de membres activistes peuvent y imposer efficacement leur veto ou approuver des politiques à l’égard desquelles des centaines de membres du Parti vert pourraient autrement faire preuve, respectivement, d’ouverture ou de fermeture;

ATTENDU QUE des groupes d’intérêt ou idéologiques minoritaires au sein du Parti ont la capacité de mobiliser leurs votes de façon disproportionnée aux ateliers comparativement à l’ensemble des membres, réduisant ainsi la possibilité de débattre et d’analyser de façon impartiale des politiques et des motions constitutionnelles aux ateliers au nom de l’assemblée plénière;

ATTENDU QUE, à chacun des congrès, tous les membres ont la possibilité de voter favorablement ou défavorablement à l’égard de chacune des motions de politiques ou
constitutionnelles durant l’assemblée plénière, mais que de se servir d’un atelier pour voter deux fois devrait être considéré comme un privilège, compte tenu de l’inégalité que cela représente par rapport aux membres qui ne sont présents à aucun atelier;

Dispositif

IL EST RÉSOLU que de nouvelles dispositions soient ajoutées au Règlement 4 (Assemblées générales) telles qu’énoncées ci-dessous :

4.4.2 Dans tous les cas où des motions sont réparties aux fins d’examen par voie de vote aux ateliers en vue de recommandations subséquentes à l’assemblée plénière, chaque membre votant sera affecté à un seul atelier au moyen d’un processus aléatoire de sélection des noms. La participation des membres aux ateliers désignés demeurera volontaire et la présence et les interventions aux ateliers non désignés seront permises, mais il sera interdit aux membres de voter à un atelier autre que celui auquel elles/ils ont été désignés.

4.4.3 L’interdiction de voter aux ateliers auxquels un/une membre donné(e) n’a pas été désigné(e) ne s’appliquera pas lorsque moins de dix pour cent (10 %) du quorum des membres voteraient autrement à un atelier donné.

Commanditaires

Colin Griffiths, Carolyn Herbert, Saul Bottcher, Danny Polifroni, John Redins, Shawn Conroy, Alex Hill, Joe Foster, David Momotiuk, Ard Van Leuwen, Cyrille Giraud, Grant Penton, Johan Hammels, Kevin Labonte, Mark Mackenzie

Contexte

Lors de l’assemblée générale biennale de 2014 du Parti vert à Fredericton, le scientifique Thomas Duck de l’Université de Dalhousie a affirmé aux membres que l’élaboration de politiques en s’appuyant sur des faits exige que les personnes qui examinent des politiques avec lesquelles elles sont en désaccord mettent de côté leurs intuitions personnelles. Forcément, ce conseil reste lettre morte lorsque des membres aux vues similaires investissent un atelier de politiques de façon disproportionnée, sans avoir à aborder une question autrement que dans le but de « vaincre ». Par exemple, en discussion à l’atelier G14-P07, de nombreux membres ont fait connaître immédiatement leur intention de vote sans demander de réponse aux critiques du parrain de la motion, sachant que la majorité était déjà contre et n’avait pas à se donner la peine de s’engager dans un dialogue. À l’atelier G14-P08, le parti pris de confirmation de la majorité n’a fait aucun doute, étant donné l’ovation qui a été constamment réservée à un seul côté de l’argumentation À l’atelier G14-P26, le jugement à toute vapeur enregistré n’a pas été pris suffisamment au sérieux par l’assemblée plénière pour qu’il soit rejeté en tant que motion à débattre.

La présente motion tente de préserver un espace de débat pour des idées jouissant d’une base d’appui modeste que voudraient rejeter du revers de la main des personnes soucieuses d’abord de leurs propres intérêts, sans pour cela bloquer la présence et les témoignages de quiconque à des ateliers auxquels une personne n’a pas été affectée. Une répartition aléatoire des droits de vote aiderait à s’assurer qu’une majorité de membres votant à tout atelier n’a pas de conviction préétablie, de façon à améliorer la qualité et l’ouverture des débats sur des propositions controversées.

En réduisant le pouvoir exceptionnel des membres plus anciens du Parti d’organiser desréseaux solides de lobbyistes et d’investir des forums de débat avec leur base d'appui inconditionnelle, cette motion renforcerait également la démocratie au sein de la base du Parti vert.

L’exemption prévue à la règle de désignation au hasard se veut une protection contre toute restriction excessive des droits de vote aux ateliers.