Blogue de campagne – Plus que 23 jours

Blogue de campagne – Plus que 23 jours

Elizabeth May

Compter le nombre de jours d’une très longue campagne semble maintenant moins pertinent que de changer pour un décompte jusqu’au scrutin. Plus que 23 jours!

C’est un immense soulagement d’être de retour à la maison en Colombie-Britannique. J’ai participé à deux débats de tous les candidats aujourd’hui (« tous les candidats » est un concept plus théorique de nos jours étant donné que le candidat conservateur n’a pas participé à aucun des deux, et que le candidat libéral ne s’est pointé que pour l’un des deux). Un des débats a eu lieu à Pender Island, l’autre était plus proche de la frontière avec Victoria dans la péninsule de Saanich. Entre les deux, je suis allée me promener dans un marché des fermiers et j’ai fait du porte-à-porte dans Victoria avec Jo-Ann Roberts.  

Au marché des fermiers, on m’a posé des questions sur l’enjeu du niqab. Les gens qui étaient inquiets à propos du fait qu’une femme se couvre le visage sont venus me voir. Si nous pouvions avoir une discussion sensée nationale sur le sujet à l’image de ce que nous pouvons faire dans un marché des fermiers.

Expliquer les faits aidera :

1)     La Loi sur la citoyenneté ne donne pas le pouvoir à un ministre de dicter aux personnes quel vêtement porter;

2)     La Loi sur la citoyenneté invite les gens à porter le costume traditionnel national de leur pays d’origine;

3)     N’importe laquelle femme qui porte le niqab doit découvrir son visage devant une autre femme pour que l’on vérifie son identité avant de prêter serment; 

4)     L’ordre ministériel qui exige que toute personne qui prête serment le fasse à visage découvert a été annulé par deux décisions de tribunaux. L’intention des conservateurs qui veulent porter en appel ces décisions est un immense gaspillage de fonds publics avec l’objectif de détourner l’attention des gens des vrais enjeux.

Il n’est pas difficile d’encourager une discussion respectueuse. Il est tellement triste de voir à quel point de nombreux politiciens préfèrent alimenter la peur et les préjugés.