Blogue de campagne – Jour 20

Blogue de campagne – Jour 20

Elizabeth May

Il est difficile d’imaginer le laisser-aller du personnel des conservateurs. Dans la petite bulle serrée qui entoure Stephen Harper, tout est planifié jusque dans le moindre détail… sauf pour l’annonce de 15 $ millions pour la Fondation du saumon du Pacifique. La première chose qui m’a frappée, c’est que ces 15 $ millions pour la Fondation du saumon du Pacifique avaient déjà été annoncés en 2014 et en 2015. Nous devons donc vérifier s’il s’agissait d’une annonce recyclée ou de quelque chose de nouveau.

Les dommages énormes au saumon du Pacifique durant les mandats de Stephen Harper commencent avec le fait d’avoir fait fi du rapport de la Commission Cohen sur le déclin du saumon rouge (une commission que Harper a mis en place et dont il ne s’est plus occupé). Et cela s’est poursuivi avec l’éviscération de la Loi sur les pêches, qui fait la promotion d’usines toxiques de transformation du poisson, le refus d’agir pour contrer le réchauffement climatique, la perte de pratiquement tous les employés responsables de la protection de l’habitat du ministère de Pêches et Océans en Colombie-Britannique, et la suppression de la science. Toute somme d’argent pour la restauration du saumon est encore désirable.

Le laisser-aller était visible dans les photos. La séance de photos de Stephen Harper sur l’île de Vancouver a outrepassé la politique de non-partisannerie de Scouts Canada tout en identifiant de façon erronée le saumon dans le message des conservateurs. Scouts Canada a exprimé son opposition à l’utilisation non autorisée de jeunes personnes dans leur uniforme dans une photo des conservateurs (dont l’une apparaissait sur la page couverture d’aujourd’hui du Times Colonist). L’autre photo montrait un saumon qui sautait en amont. Le hic, c’est qu’il s’agissait d’un saumon de l’Atlantique. Et le saumon de l’Atlantique n’était pas canadien. Il s’agissait d’une photo du Royaume-Uni. Cela me fait penser à la feuille d’érable qu’ils ont mise sur nos nouveaux billets de vingt dollars. La feuille est celle d’un érable de Norvège, une espèce qui n’est pas indigène au Canada.     

Mais je crois bien que si vous avez vu un poisson, vous les avez tous vus. Et qu’est-ce qu’outrepasser la politique de Scouts Canada comparé à l’appui implicite obtenu. Je peux me tromper, mais je pense que la machine conservatrice est en train de déraper. Et ce ne sera pas beau à voir…