Cher Bitume

Cher Bitume

Elizabeth May

Cher Bitume,

Je dois être honnête – je ne sais toujours pas ce que nous avons pu voir en toi. Tu semblais populaire, les nations du monde te voulant à tout prix. Nous pensions qu’en t’exportant, nous pourrions nous suffire sur le plan financier. Nous voulions croire qu’un avenir avec toi serait prospère.

Oh! cher Bitume. Nous avions tellement tort. Nos rêves d’avenir joyeux ont été anéantis par une réalité laide, poisseuse et polluée. Nous avons mis tellement d’énergie simplement pour que tu t’ouvres un peu – tu es l’une des ressources fossiles les plus fermées que j’ai eu à côtoyer!

Ton entretien est si exigeant. Et pour quoi au juste en retour? Tous ces bienfaits que tu avais promis ne sont finalement que des mensonges. Pour te transporter jusque dans les marchés, par exemple, nous devons te mélanger avec un diluant toxique. Malgré tout ce travail, tu engendres la corrosion sur tout ce qui t’entoure. Tu nous as embourbés dans des dégâts très couteux impossibles à nettoyer. Tu es tout simplement trop imprévisible – tu fuis, tu te déverses, tu coules et tu flottes, tout cela en même temps, en détruisant des écosystèmes entiers. Tu n’as été qu’un désastre écologique!

Et maintenant, tu reviens ramper avec d’autres promesses. Tu affirmes que si nous t’acheminons dans les pipelines proposés des projets Northern Gateway, Kinder Morgan ou Énergie Est que tu te conduiras mieux. Tu affirmes que tu n’endommageras pas notre environnement comme tu l’as fait par le passé, que les pétroliers qui te transporteront ne détruiront pas notre fragile côte du Pacifique, et que tu créeras de l’emploi à long terme et de la croissance économique. Tu promets tout cela!

Mais voilà, cher Bitume, tu ne nous berneras plus. Les emplois créés? Il n’y en aura que quelques-uns et de très courte durée. Tu écraseras nos innovations et fera de nous une colonie pour nos ressources en plus de détruire nos terres et nos cours d’eau.

Je dois être honnête avec toi – nous avons rencontré quelqu’un d’autre. Technologie Propre nous soutiendra d’une façon que tu ne peux même pas imaginer. Même avec seulement 1 pour cent du 1000 $ milliards de dollars du marché international, Technologie Propre a créé plus de 52 600 emplois canadiens dans 700 entreprises. Technologie Propre n’a pas les deux pieds dans le passé ou dans un pipeline – il évolue. En 2013, Technologie Propre valait 10 $ milliards au Canada. En 2020, on estime qu’il vaudra 60 $ milliards – une multiplication par six en seulement sept ans.

Grâce au bon soutien et aux bons investissements, Technologie Propre comblera nos besoins en énergie, protégera notre environnement et générera une croissance économique réelle comme tu n’as jamais été capable de le faire. La vérité est, cher Bitume, que tu as toujours été trop grossier et dépensier. Nous avons de bien meilleures options maintenant.

Cordialement,

Elizabeth May , O.C.

Députée de Saanich-Gulf Islands

Chef du Parti vert du Canada