Angela Davidson

Crédit photo @Arvinoutside

Entendant l'appel de la forêt et suivant les instructions des aînés des territoires, des ancêtres et de l'esprit, Angela Davidson (elle), connue de ses amis sous le nom de Rainbow Eyez, défend avec acharnement les forêts anciennes de l'île de Vancouver, notamment les forêts anciennes de 'Ada'itsx (Fairy Creek), depuis 2020.

Angela est une gardienne du réseau d'intendance Ha-ma-yas pour la Première Nation Da'naxda'xw/Awaetlala. Diplômée du programme de formation technique en intendance des Premières Nations de l'Université de l'île de Vancouver (VIU), Angela travaille depuis quatre ans comme gardienne à Knight Inlet où elle aide à protéger les terres, les eaux, la faune et les valeurs culturelles pour les générations à venir. 

Elle a été inspirée à poursuivre le programme d'intendance après avoir travaillé comme adjointe administrative pour Marquis Alliance, une entreprise environnementale de pétrole et de gaz à Calgary.

Angela a contribué à la formation des prochains gardiens de la forêt en tant que coordonnatrice du soutien pour la communauté étudiante de la Nanwakolas Council Society et en tant que membre d'une équipe de recherche visant à décoloniser le programme de formation des techniciens en intendance de la VIU et à l'ancrer davantage dans les valeurs communautaires.

Ayant survécu à un cancer, Angela a fait du bénévolat auprès de la Société canadienne du cancer et de Wellspring Calgary pour aider d'autres personnes atteintes de cancer avant et après leur traitement grâce à un soutien par les pairs. 

Elle a une grande expérience du système juridique canadien et elle défend les valeurs autochtones dans son travail de plaidoyer. Elle est photographiée avec le tambour qui a été saisi illégalement et confisqué pendant trois mois après qu'elle ait été accusée de méfait pour avoir utilisé un objet cérémoniel. 

Angela est reconnue comme une voix essentielle pour ralentir l'épuisement des ressources et lutter contre la crise climatique. Elle assume le rôle de chef adjointe du Parti vert du Canada, mais préfère le titre culturellement plus respectueux de Ooh-mah Ah-nise (femme de haut rang, Aunty en Kwakʼwala).