L'audit d’Attawapiskat ne doit pas masquer un pénible héritage