Il faut réhabiliter la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale

OTTAWA – Le Parti vert du Canada a répondu « oui, absolument! » lorsque les principaux groupes écologiques du Canada ont demandé à tous les chefs de parti de s’engager à rétablir et à réformer la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (LCEE).

Il ne restera plus rien de la LCEE après l’adoption de la loi d’exécution du budget, une loi qui sera adoptée pour éviter le spectre de nouvelles élections. Le projet de loi C‑9 permettra de rétrécir le champ d’application des évaluations environnementales à un point tel où elles n’auront plus aucune raison d’être, tandis que d’autres projets de loi en cours accorderont au ministre de l’Environnement le pouvoir discrétionnaire d’identifier les projets qui doivent faire l’objet d’une évaluation.

« Nos lois environnementales souffrent énormément sous le joug des conservateurs et il y aura beaucoup à faire pour réparer les dommages après leur départ. L’effort des groupes écologistes, qui soulignent l’importance de ressusciter la LCEE, est essentiel et arrive à point nommé, et les verts feront tout en leur pouvoir pour appuyer cet effort. Je trouve vraiment dommage d’avoir à accepter que le gouvernement actuel ne fasse rien pour protéger notre environnement », a déploré la chef du Parti vert Elizabeth May. « Mais nous devons garder espoir et continuer de croire en l’avenir. »

Une lettre rédigée par plusieurs groupes écologistes, dont le Sierra Club du Canada, Écojustice et Environmental Defence, demandait à tous les partis d’unir leurs efforts pour rétablir de toute urgence la loi sur l’évaluation environnementale.

« La LCEE a été mise en place pour veiller à ce que les projets susceptibles de causer des dommages environnementaux fassent l’objet d’une évaluation environnementale exhaustive, fondée sur la science », a expliqué Mme May. « Lorsque le gouvernement conservateur aura atteint son but, même les projets à grande échelle, comme les projets d’exploitation des sables bitumineux, pourront aller de l’avant sans égard aux effets sur l’environnement. En camouflant ces changements dans une loi d’exécution du budget, les conservateurs ont fait preuve d’un comportement profondément fallacieux et ont démontré une fois de plus leur incapacité à gouverner honnêtement. »

Le Parti vert s’engage à travailler sans relâche pour rétablir la loi sur l’évaluation environnementale de manière à respecter l’intention originale de la loi.

Renseignements :
Debra Eindiguer
Attachée de presse
Parti vert du Canada
Cell : 613‑240‑8921
media@partivert.ca